Wiki Kaamelott Officiel
Advertisement
45.png
Pour le Graal, j’ai bâti une forteresse, moi. Kaamelott, ça s’appelle. J’ai été chercher des Chevaliers dans tout le Royaume... En Calédonie, en Carmélide, à Gaunes, à Vannes, au Pays de Galles. J’ai fait construire une grande table, pour que les Chevaliers s’assoient ensemble. Je l’ai voulue ronde, pour qu’aucun d’entre eux ne se retrouve assis dans un angle, ou en bout de table. C’était compliqué, alors j’ai essayé d’expliquer ce qu’était le Graal, pour que tout le monde comprenne. C’était difficile, alors j’ai essayé de rigoler pour que personne ne s’ennuie. J’ai raté, mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu, parce que c’est pas vrai.
— Arthur sur l'échec de sa mission
Source : Le Retour Du Roi


Arthur Pendragon est le personnage principal de Kaamelott et le roi à la tête du Royaume de Logres, régnant sur toute l'île de Bretagne et les pays alliés car il détient Excalibur. Les Dieux l'ont désigné pour construire la Table Ronde autour de laquelle il a rassemblé les chevaliers de la Table Ronde pour mener à bien la quête du Graal.

Description[]

Physique[]

Arthur sur la boutique officielle

Arthur est un homme plutôt petit,[6] « pas bien grand ».[7] Il a les cheveux bruns, courts au début de la série, s'arrêtant au niveau du menton dans le Livre V et descendant dans son dos dans Kaamelott - Premier Volet. Il a la peau claire et les yeux marron, et est souvent vêtu de rouge ou de noir. Selon Azénor, « sans être totalement repoussant y'a pas de quoi bousculer une charrette ».

En plus des couronnes qui ornent son front, il porte souvent d'autres bijoux : des colliers variés, mais surtout son médaillon représentant le dieu Ogma[8] qui ne le quitte que très rarement ; il porte plusieurs bagues, notamment la bague de contrôle des lames offerte par Cæsar[9] (sur la main gauche, sauf dans le Livre V où il la porte à droite), et d'autres bagues variées sur l'autre main. Dans le Livre VI, il porte aussi l'alliance de son premier mariage pendant quelques temps.

Arthur a une cicatrice lisant « SPQR » sous le pied droit. Elle est due à un marquage au fer rouge lorsqu'il a été envoyé à Rome quand il avait six ans et demie.[10]

Personnalité[]

Arthur est souvent qualifié de roi « moderne » et réformiste. En effet, ses conseillers le trouvent souvent trop magnanime car ses idées sont très en avance sur son temps. En conséquence, on le surnomme « le Juste ».[1] Il a pourtant conscience que sa façon de gouverner va à l'encontre des standards de son époque et essaie de ménager les mentalités, tout en s'imposant.

Formé dans l'Empire romain, il était un soldat obéissant mais est surtout devenu un chef de guerre intelligent et stratège. Il a parfaitement saisi les enjeux de la Quête du Graal et son caractère symbolique, mais peine à le faire comprendre à son entourage, ce qui lui provoque des accès de colère fréquents.
Sa patience est souvent mise à l'épreuve, et bien qu'il prenne sur lui, il finit souvent par taper du poing sur la table. Son égo le pousse aussi à utiliser son statut ou à mentir pour s'éviter d'avoir tort publiquement ou de devoir s'expliquer. Il n'admet notamment pas avoir peur du noir[11], des serpents[12], de sa corrosive tante Cryda et aussi de sa mère. De la même manière, il cache aussi son affection pour les animaux.[13][14]

De son propre aveu, Arthur a facilement tendance à la dépression[15], vraisemblablement meurtri par les traumatismes de son enfance à Rome[10] et par la difficulté de la mission divine qui lui a été confiée. Il a ainsi essayé de mettre fin à sa vie à deux reprises[16][7].

Dans le livre V, Arthur est épuisé et lassé par la quête du Graal, et ira jusqu'à mentir pour se libérer de ce devoir qui lui colle à la peau depuis trop longtemps et dont il est le seul à comprendre le sens. Conservant cependant son titre de roi, il devient plus apathique et cynique envers son entourage, et se venge d'une certaine manière sur eux en leurs laissant ses responsabilités et leur dit clairement de se débrouiller seuls. Grace à Guenièvre, il découvre un objectif plus personnel a travers ses potentiels enfants, qu'il veut retrouver. N'ayant plus de réelle attache émotionnel, il semble retrouver sa détermination grâce a cette nouvelle mission. Il devient également plus tolérant avec Guenièvre, qui a décidé de l'accompagner, et crée même une certaine complicité avec elle. Finalement, c'est l'échec de sa quête de descendance et sa solitude qui le ferons tomber au plus bas et intensifier sa dépression: Aucune maitresse ou autre aventures n'ont eu d'enfant de lui, et Guenièvre a été contrainte de partir. Arthur est seul, il n'a plus rien; c'est ce moment que Méléagant choisit pour apparaitre.

Dans Kaamelott: Premier Volet, Arthur apparait comme totalement cynique, ne parle pas beaucoup et ne veut plus être mêlé à ses anciennes responsabilités, refusant d'être appelé "sire" et ne semble plus avoir de réelle objectif. Sauf que lorsqu'il voit que Bohort a préservé son idéologie en construisant une table ronde de fortune et en réunissant ceux qu'il pouvait, que Guenièvre veut revenir à la tour dont elle s'était évadée plus tôt et qui est à quatre heures de marche pour récupérer la couronne de fleur qu'il portait à leur mariage, qu'elle gardait depuis longtemps afin d'assurer sa protection, tout cela semble le toucher, et c'est principalement cet amour et loyauté que lui porte son entourage qui va le pousser à reprendre sa mission et aller combattre Lancelot.

Il conserve cependant ses idées dépressive et sa morosité, étant sur le point de se laisser ensevelir sous les débris de Kaamelott après sont combat contre Lancelot, en regardant amèrement les cicatrices aux poignées de sa précédente tentative de suicide, dont Lancelot l'avait sauvé, ce qui peut être l'une des raisons pour lesquelles Arthur n'acheva pas son ancien amis.

Évolution[]

L'évolution d'Arthur dans la saga d'après la collection Kaamelott - Premier Volet (boutique officielle)

Passé[]

Arthur naît environ en l'an 435/436 après Jesus-Christ[17] d'un adultère entre le roi Uther Pendragon et la duchesse Ygerne de Tintagel, à l'époque mariée au Duc de Gorlais, par un stratagème du roi lui faisant prendre l'apparence du Duc grâce à une potion de polymorphie confectionnée par Merlin.[18]


Dès sa naissance, Arthur est caché à son père. Merlin lui trouve un père adoptif, Anton, qui considère Arthur comme son vrai fils et qui l'adore.

Le jeune Arthur brandissant Excalibur

À quatre ans, Arthur retire Excalibur du rocher aidé par Merlin qui la lui fait replanter par sécurité. Il est ensuite envoyé à Rome quand il a entre 6[19][20] et 10 ans[21] pour le protéger de son père qui l'aurait tué. Jusqu'à ses vingt ans il vit en camp militaire romain[21][19][20], dont trois ans dans la légion en Maurétanie Césarienne[7].

Un jour[7], pendant ces années en Maurétanie Césarienne, une noble du nom de Furadja interrompt l'entraînement des jeunes recrues, accompagnée de Shedda, dont le jeune homme tombe amoureux. Alors qu'ils commencent à se lier, Arthur remarque une trace de coup sur l'épaule de la jeune fille. Il s'en va, et lorsqu'il la retrouve, elle est enfermée et a été blessée par Furadja. Cette dernière débarque et poursuit le fils Pendragon ; celui-ci finit par se réfugier dans un puits pour lui échapper.

Tandis que la légion dans laquelle Arthur figure s’apprête à rentrer à Rome, le jeune garçon va une dernière fois contempler Shedda, quitte à retarder le départ. Il en profite pour tuer Furadja avec un pilum, puis regagne les embarcations.

À l'âge de vingt ans environ, il rentre ensuite en Bretagne et devient roi de Logres, ce qui est raconté dans le Livre VI (voir section). Suivent quinze ans durant lesquels le château de Kaamelott est construit, à l'issu duquel débute le Livre I.

Série[]

Livre I[]

Arthur roi de bretagne.jpg
À compléter

Livre II[]

À compléter.

Livre III[]

Ce Livre est le premier a avoir une trame de fond, impliquant de nombreux épisodes qui se suivent. L'intrigue principale tourne autour du départ progressif de Lancelot de Kaamelott et du début de la relation d'Arthur et Mevanwi.

Dès le premier épisode Le Chevalier Errant, Arthur retrouve Lancelot, qui a retrouvé sa place de chevalier errant. Ils se rencontrent dans la forêt et après une brève querelle, Lancelot confirme qu'il ne viendra plus à la Table Ronde, les séances n'étant pas obligatoires. Il continue cependant de venir au château, mais sa présence ne fait qu’envenimer leurs rapports, comme dans Sous Les Verrous II où Arthur est enfermé par erreur et que Lancelot est délibérément lent à le faire sortir, arguant qu'il est responsable de la sécurité du royaume en son absence, ce qui ne fait qu'énerver Arthur. Père Blaise, inquiet, tente de trouver un solution dans Le Médiateur, offrant à Arthur et Lancelot la possibilité d'une discussion calme et posée. Mais le dialogue attise les reproches et Arthur accuse Lancelot de vouloir écarter de la quête du Graal tous ceux qui ne sont pas "purs", ce que le Chevalier revendique, arguant que c'est une quête réservée à l'élite, que les "cons" ne font que les ralentir. Père Blaise propose alors de lister lesdits "cons", et Lancelot rajoute sur la liste Arthur sous son regard courroucé.

Ce Livre voit aussi la naissance de l'idylle entre Mevanwi et Arthur. Si Arthur avait trouvé toujours belle la femme de Karadoc, il commence à envisager leur relation lorsqu'elle prend un bain en sa compagnie alors qu'il dort dans Ablutions. Il entame la conversation avec elle dans Le Trouble, et déroge à ses obligations du gouvernement pour passer du temps avec elle dans les jardins à choisir des fleurs, prétextant que chaque problème a son importance (Arthur In Love II). Il semble implicitement lui avouer son amour en lui disant que cette partie du jardin est réservé aux passions inavouées. Entre temps, Arthur consulte une voyante pour demander conseil sur sa relation, mais cette voyante s'avère être Prisca, une amie de Rome qui lui explique qu'elle n'est pas vraiment voyante et arnaque ses clients. Mais lorsqu'il retourne la voir simplement pour discuter, elle entre en transe et lui révèle un message des dieux : « Ne touche pas à la femme du chevalier, Arthur. Les dieux le prendraient pour un affront. » Toutefois, Arthur ne prend pas en compte cet avertissement, et sous les avances de Mevanwi, finit par l'embrasser dans Le Baiser Romain. Ils se voient alors régulièrement en secret la nuit dans les cuisines, mais s'inquiètent de la loi qui oblige à combattre à mort l'amant d'une femme de Chevalier et son mari.
Les évènements s'enchaînent dans les derniers épisodes : Arthur, rendu invisible par une erreur de Merlin, voit Bohort révéler à Guenièvre un message de Lancelot : le Chevalier est amoureux de la Reine. La Dame du Lac lui rend son apparence et lui enjoint de ne pas faire de bêtises, lui apprenant maladroitement que l'amour de Lancelot est réciproque (Hollow Man). Puis Lancelot vient annoncer à Arthur qu'il quitte définitivement la Table Ronde, abandonnant ses fonctions à mi-temps à Kaamelott. Le roi le laisse partir, mais défoule sa hargne sur Bohort avec qui il s'entraînait dès le départ du Chevalier errant (La Dispute (1ère partie)). Enfin, Guenièvre surprend Arthur et Mevanwi s'embrasser dans la cuisine et quitte Kaamelott pour rejoindre Lancelot (La Dispute (2ème partie)).

Livre IV[]

À compléter.

Livre V[]

Arthur reçoit la visite du traître Loth, accompagné de Galessin, Dagonet et Gauvain. Pris de court et déstabilisé par Guenièvre, Léodagan, Bohort et Calogrenant qui donnent leur avis sur la venue du roi orcanien, il décide finalement de les laisser repartir vivants mais confinés chez, indiquant qu'on viendra les chercher s'il se décide à les mettre à mort. Pendant cette entrevue, il tente d'obtenir des renseignements sur Lancelot, porté disparu, mais Loth ne l'aide pas. Il crée aussi le Clan autonome d'Yvain et Gauvain, permettant à se dernier de ne pas avoir à choisir entre son oncle et son père. Plus tard, pendant un entraînement avec Le Maître d'Armes, Perceval et Karadoc viennent eux aussi lui demander la permission de fonder leur propre Clan, ce qu'accepte le roi. Il reçoit ensuite une autre visite, celle de sa mère Ygerne et sa tante Cryda, lui affirmant que sa popularité est basse et qu'il doit soit replanter Excalibur dans le rocher temporairement afin de rappeler qu'il est l'élu, soit faire un héritier au trône. Arthur accepte à contrecœur de replanter l'épée.
Arthur prétend être incapable de retirer l'épée et refuse de continuer à être roi, las de supporter tant de responsabilités et en pleine dépression. Il finit par trouver une ultime ambition qui redonnerait du sens à sa vie : avoir des enfants. Il se met donc à chercher ses anciennes maîtresses qu'il aurait pu mettre enceintes.

Arthur à l’article de la mort après s'être taillé les veines

Non seulement il n'en retrouve aucune, mais il apprend de source sûre qu'elles n'ont pas eu d'enfant de lui. En usant de ses pouvoirs magiques, Méléagant persuade Arthur qu'il est stérile, en prenant le contrôle de l’esprit de Prisca, une ancienne amie d’Arthur devenue pythie et qui lui avait déjà fait fait une prophétie par le passé. Cela va ronger l'ancien roi jusqu'à le pousser à mettre fin à ses jours dans sa baignoire, dès son retour à Kaamelott. Lancelot, venu pour le tuer, choisit alors de le sauver avec un sort de magie blanche.

Livre VI[]

À développer

Arturus centurion à Rome

Le Livre VI permet de découvrir les dernières années romaines d'Arturus : enrôlé avec son ami Manilius dans la milice urbaine de Rome, où il s'ennuie, il prend très rapidement du grade grâce aux manigances du sénateur Sallustius, qui ne voit au début en lui qu'un Breton naturalisé Romain, avant que les souvenirs d'Excalibur ne lui reviennent par Merlin et la Dame du Lac, qui lui expliquent son destin. Pendant qu'il fait répandre la nouvelle de son retour en Bretagne par Merlin, Sallustius va lui permettre alors de devenir rapidement centurion, puis général et dux bellorum, en tuant un chef ostrogoth, puis chef de la Bretagne, tout en suivant des cours auprès de dame Aconia, qu'il épouse secrètement et en recevant de précieux conseil de l'empereur Cæsar.

Arturus face à Cæsar

Dans le dernier épisodeDies Iræ, ces souvenirs reviennent alors qu'il dicte ses mémoires au Père Blaise. En effet, depuis sa tentative de suicide, Arthur se laisse dépérir. Alors qu'il est atteint d'anémie et que les nobles du royaume défilent pour lui rendre hommage, il récupère le pouvoir officiellement des mains de Karadoc, devenu roi par les manigances de Mevanwi, et le passe à Lancelot. Par la suite, il est sauvé par Venec qui pour le protéger des hommes de Lancelot s'enfuit avec lui à Rome. Il n'abandonne pas son rêve d'être père, préférant cacher ses coupures de suicide pour ne pas effrayer les enfants.

Bandes dessinées[]

Arthur dans les bandes dessinées

À compléter.

Films[]

Kaamelott - Premier Volet[]

Arthur est vendu, quelques années après la fin du Livre VI, par Venec au marchand d'esclave, Quarto (Kaamelott - Premier Volet) à Leukè Komè. Celui-ci le revend au tanneur Damian, à environ 7 jours de marche. La-bas, Arthur reprend des forces et s'adonne à ses tâches d'esclaves. Dans le Royaume de Logres, le peuple espère le retour de l'ancien roi mais pensent en majorité qu'il est déjà mort. Tous les 3 ans, des fausses rumeurs annoncent son retour.
Lorsque Quarto revient le racheter auprès du tanneur, Arthur lui lance un scorpion hautement vénimeux et s'enfuit à la nage avec le soutien de Damian. De retour sur la terre ferme, il assome le subordonné de Quarto qui s'était m'y à sa poursuite. Alors qu'il reprend son souffle, Alzagar, chasseur de prime, le capture.

Venec, également prisonnier d'Alzagar, est contraint de pousser la cage dans laquelle Arthur est retenu prisonnier pendant des semaines. Ils sont arrêtés en Aquitaine après que Venec ait insulté la duchesse d'Aquitaine afin d'empêcher Alzagar de les remettre au roi Lancelot. À la surprise de tous, le duc débourse prêt de la moitié de la richesse de son pays afin de payer le chasseur de prime et ainsi libérer Arthur. Le Duc d'Aquitaine explique à ce dernier la situation au royaume de Logres, et demande implicitement mais avec insistance le retour du roi pour débarrasser le peuple de Lancelot du Lac. Cependant, l'ancien souverain ne désire pas remonter sur le trône, et demande à être guidé hors du royaume. Le duc cède et choisit de l'accompagner ; sur le chemin, il insiste sur les horreurs commises par le nouveau roi et ses acolytes. Il titille également sa culpabilité en lui faisant part d'une rumeur affirmant qu'Arthur aurait cédé les pleins pouvoirs à Lancelot ; ce qui est vrai. À la nuit tombée, Arthur se rend alors compte que l'homme le conduit vers le nord au lieu de l'est – ils sont non loin de Gaunes.

Alors qu'il se réveille, il découvre que le duc a disparu. À une centaine de mètres de là, il aperçoit une grossière table circulaire en bois, et s'y rendant, découvre qu'elle a été érigée par Bohort, Lionel et Gauvain. Tentant de résister à leur manière contre Lancelot, ils ont recruté des opposants au régime. Alors qu'Arthur discute avec eux, un jeune garçon arrive jusqu'à eux, mais a été suivi par des saxons ; Arthur et Bohort sont capturés. Arthur est blessé à l'épaule par un des saxons.

Arthur enfermé dans la cage

Enfermé dans les cachots de Kaamelott, l'ex-roi agonise dans une cage scellée, pendant du plafond. Lancelot n'ose pas prononcer son execution. Lorsque la reine Mevanwi passe voir Arthur, elle le considère à sa place et lui souhaite une mort lente.
De nombreux autres anciens chevaliers de la Table Ronde sont enfermés également, notamment Karadoc et Perceval. Ce dernier est profondément surpris de trouver Arthur ici, alors qu'il avait disparu depuis dix ans. Merlin débarque alors dans les geôles du château par une galerie souterraine, et tous s'échappent grâce à lui.

Dans les galeries, Arthur se fait attaquer par Kolaig, prétendant de Guenièvre, qui se fait rapidement maîtriser, et lui apprend où est la prisonnière. Les deux hommes s'y rendent en compagnie de Perceval et Karadoc. Arrivé à la tour, ils la délivrent et retourne en sécurité à un camp de résistants en compagnie des carmélidiens et des burgondes ; après cela, Karadoc, Perceval, Guenièvre et Arthur se rendent au rocher où est plantée Excalibur. Là, ils rencontrent la Dame du Lac, qui conjure l'ancien roi de retirer l'épée. Arrêtés par le frère de Perceval, Lamorak, ils engagent une partie de « robobrole », un jeu gallois et la condition pour accéder au rocher.
Le fils Pendragon retire l'épée sans mal, tous s'agenouillent. Toutefois, cela ne dure pas, car les flammes de l'épée disparaissent. Retournant au camp, il surprend Guenièvre en train de s'échapper en douce et lui demande ce qu'il lui prend ; elle lui explique qu'elle a laissé la couronne de fleurs qu'il portait à leur mariage à l'endroit où elle était retenue prisonnière. Elle y tient estimant que sa lui porte chance. Ému, il consent à l'accompagner pour récupérer l'objet. Là-bas, ils s'embrassent, pour la première fois depuis plus de dix ans.

Après avoir écouté une prestation musicale donnée par les burgondes, Arthur a l'idée de les coordonner sur la musique pour attaquer Kaamelott, et ainsi renverser Lancelot. Ce qui fonctionne. Lors du siège de Kaamelott, alors que le bâtiment s'écroule petit à petit, les conseillers de Lancelot (Loth, Dagonet, le Père Blaise et le Jurisconsulte) demandent à ce dernier d'ouvrir le passage secret permettant de s'en échapper. Une fois le passage ouvert, Arthur en sort et ordonne à l'état-major de partir de Kaamelott, ou ils seront exécutés. Ils obéissent, laissant les deux rivaux seuls dans la salle ; retrouvant ses pouvoirs, Excalibur émet des éclairs et s'enveloppe de nuages sombres. Lancelot et Arthur commence à s'affronter, et l'ancien roi prend rapidement l'avantage. Il décide finalement de l'épargner, et son rival s'enfuit en se moquant de son incapacité et en riant. Arthur s'allonge sur la table au centre de la salle en attendant de se faire submerger par les débris du château s'effondrant. Cependant, il n'y reste pas longtemps : inquiets de ne pas le voir revenir, Mehgan et Gareth viennent le chercher. Ensembles, ils sortent du château.

Au loin, le fils Pendragon observe son ancienne demeure s'écrouler petit à petit. Quelques jours plus tard, il se rend, accompagné de Perceval, sur l'Île de Thanet voir Horsa. Contre toute attente, le saxon accepte de rester sous la domination de Kaamelott, malgré le départ de Lancelot. Il pose juste une condition : participer à la quête du Graal, et, de ce fait, avoir une place autour de la Table Ronde. Arthur accepte afin de garder Logres uni.

Relations[]

Guenièvre[]

Arthur n'apprécie guère la reine, dont l'union constitue un simple mariage d'intérêt pour rallier la Carmélide à la Bretagne, pour la fédération qu'il entend gouverner. Présentés quatre jours avant leur mariage (Le Repas De Famille), il ne s'attache guère à Guenièvre par la suite, à qui il ment souvent afin de se sortir de situations délicates, et qu'il prend ouvertement pour une idiote. Guenièvre en revanche montre un grand attachement au roi et cherche à lui faire plaisir. Elle reste fidèle à Arthur lorsqu'elle apprend que Lancelot est amoureux d'elle, malgré ses sentiments réciproques. Elle s'enfuit cependant avec lui dans la forêt lorsqu'elle apprend la relation secrète qu'Arthur entretient avec Mevanwi, la femme d'un chevalier. Arthur ne semble guère affecté, se réjouissant même de la nouvelle. Il profite d'ailleurs de cela pour prendre Mevanwi comme nouvelle épouse. Renonçant finalement à l'ancienne épouse de Karadoc pour satisfaire les dieux et le peuple, il monte une opération et parvient à libérer Guenièvre, qu'il trouve attachée à son lit. Un premier rapprochement s’opère alors puisqu'Arthur se montre moins cassant et moins méprisant à son égard. Lorsqu'il part à la recherche de sa descendance et qu'elle décide de l'accompagner, les deux semblent mieux s'entendre, bien qu'il ne manque jamais de lui envoyer quelques répliques cassantes.

Arthur semble maintenant réellement s'inquiéter pour Guenièvre : lorsque qu'il apprend qu'elle est enfermé dans la tour du roi Ban depuis dix ans, il prend l'initiative d'aller la sauver, et non par obligation, bien que lorsqu'il la retrouve, il conserve l'attitude sarcastique qu'il a toujours eu avec elle. Guenièvre garde toujours avec elle la couronne de fleur qu'Arthur portait à leur mariage pour lui porter bonheur. Sauf qu'elle l'oublie à la tour du roi Ban, et veut donc aller la récupérer. Lorsqu'Arthur l'apprend, bien qu'au début il soit agacé, il en est ému et effectue un acte romantique envers elle, en escaladant la tour pour la rejoindre. Ils échangent alors leur premier baiser depuis leur mariage (Kaamelott - Premier Volet).

Léodagan[]

À développer

Outre ses relations difficiles avec son épouse, le roi n'apprécie guère ses beaux-parents avec qui il se dispute en permanence, plus particulièrement lors des repas, que ce soit à propos des tourelles de défense côtières, de l'héritier ou de divers futilités. Il arrive cependant lors des missions qu'une certaine complicité entre lui et Léodagan puisse être notée, bien que les relations restent dans l'ensemble tendues, ce dernier critiquant ouvertement les décisions du roi.

Perceval[]

Arthur est très proche de Perceval, qui est l'unique chevalier convié à sa table seul à seul. Si Arthur s'énerve souvent quand le chevalier ne comprend pas quelque chose, il lui porte néanmoins une réelle affection, comme il le lui confie. Perceval est le seul à qui Arthur accepte d'expliquer les choses avec une très grande patience et bienveillance. Le roi accepte même Perceval sous sa tente à une occasion. Il semble également attristé par sa "mort" dans "Always", allant jusqu'à se remettre en question ainsi que la quête du Graal.

Lancelot[]

Lancelot est le bras droit (bien que non officiel) du roi, et selon ce dernier "le seul [chevalier] qui tienne debout". Lors de leur première rencontre, Lancelot se décrit comme un chevalier solitaire, ce qui entre en contradiction avec le fait de rallier les chevaliers de la Table Ronde, annonçant déjà une collaboration difficile. Son attachement au roi le conduit à quitter Kaamelott progressivement, et définitivement qu'à partir du Livre III[22].

Il partage le désir d'Arthur de trouver le Graal, mais avec une vision opposée de la quête : alors qu'Arthur souhaite la lumière pour redonner la dignité aux faibles, Lancelot la réserve à l'élite. Les deux hommes affirment ne pas hésiter à tuer l'autre s'il se met en travers de leur chemin[23] mais lorsque les occassions se présentent aucun d'eux n'ose passer à l'acte[7]. Lancelot va même jusqu'à empêcher la tentative de suicide d'Arthur[16].

Lancelot reproche à Arthur de s'entourer de personnes incompétentes et de ne pouvoir s'en débarasser. Il apprend cependant qu'il était au départ nommé élu des dieux, puis a été remplacé au profit d'Arthur, car il était trop caractériel[24].

La Dame du Lac[]

La Dame du Lac est la fée envoyée par les Dieux pour faire le lien et la messagère avec Arthur. Il est le seul à pouvoir la voir et l'entendre, créant de nombreux quiproquos. Elle s'est occupé de lui lorsqu'il était enfant, avec Merlin. Arthur est souvent agacé par ses métaphores et ses indications peu précises lors des missions qu'elle lui confie, et n'a pas le sentiment qu'elle l'aide beaucoup dans la recherche du Graal, et le lui fait savoir.

Elle est bannie par les dieux suite à la faute d'Arthur avec Mevanwi, et ne cesse depuis de le lui reprocher. Bien que sa situation inquiète tout de même Arthur, et qu'il tente de l'aider à certaines occasions (notamment en lui trouvant une petite bicoque), il est très réticent à l'idée de quitter Mevanwi pour réparer la faute commise avec elle, ce qui pourrait potentiellement annuler le bannissement de la Dame du Lac.

Merlin[]

Il accompagne le jeune Arthur pour retirer l'épée du rocher dans son enfance et lui fait replanter aussitôt pour sa protection. Merlin est celui qui a caché Arthur des yeux d'Uther Pendragon en le confiant à un père adoptif Anton. Il retrouve Arthur bien des années plus tard pour lui rappeler ses origines et est aussi témoin de son premier mariage avec Aconia.

Il est extrêmement loyal envers Arthur, malgré que ce dernier s'énerve souvent contre lui et ne se prive pas de lui reprocher son incompétence en tant qu'enchanteur.

Venec[]

Bien que les actions et activées de Venec sont pour la plupart illégal, Arthur est souvent obligé de faire appel à lui pour divers problèmes, que ce soit les finances ou le manque de personnel à Kaamelott. Arthur perd très souvent patience avec Venec lorsque ce dernier se permet de se loger dans une des chambres vides du château sans autorisation ou même d'y organiser des combats de chien.
Même si les lois d'Arthur sont un frein dans le commerce de Venec, ce dernier reconnait étonnamment qu'il apprécie le souverain. Il lui sauvera même la vie à la fin du Livre VI, lorsqu'Arthur était traqué par les hommes de Lancelot, il l'emmènera se réfugier à Rome.

Demetra[]

Elle est la maîtresse avec qui Arthur passe le plus de temps, et est généralement assez doux avec elle, bien que leur relation est due uniquement à l'ambition de Demetra et au besoin d'Arthur d'avoir des maîtresses. Il est mentionné dans Le Repos Du Guerrier qu'Arthur est beaucoup plus calme et aimable après avoir passer une nuit avec Demetra, à l'inverse où après une nuit avec Guenièvre, il est "chiant et agressif".

Ygerne[]

Arthur n'apprécie pas sa mère, dont il a d'ailleurs peur. Lorsqu'elle se retrouve en face d'Arthur, elle ne cesse de faire des remarques méprisantes sur les actions d'Arthur ou ses décisions en tant que chef d'état, tous ça en le comparant à son père Uther. Arthur semble se comporter avec elle comme un enfant de 5 ans avec sa mère, faisant des caprices pour des choses futiles comme ne pas vouloir son médicament contre le rhume parce que "ça shlingue", ou refuser obstinément d'aller à la fête de l'hiver parce qu'"il veut pas y aller", où aussi parce que sa tante Cryda y-est, ce qui à tendance à laisser son entourage perplexe.

Les jumelles du pêcheur[]

Arthur partage une relation globalement superficielle avec les jumelles. Selon lui, c'est seulement le fait qu'elles soient deux qui les rend spéciales et agréables au lit. Elles sont également les premières personnes que Arthur rencontre lors de son arrivé en Bretagne.

Mevanwi[]

À compléter

Cryda[]

Arthur porte encore moins d'affection à sa tante Cryda qu'à sa mère Ygerne. Les deux se haïssent cordialement. Cryda lance souvent des piques à sont neveux, sans raisons apparentes à part qu'il est un bâtard, mais ça n'atteint même plus Arthur, qui semble s'y être habitué.

Méléagant[]

À compléter

Anna[]

Ses relations avec sa demi-sœur Anna sont ouvertement hostiles. En effet, cette dernière méprise celui qu'elle considère comme un usurpateur et un bâtard. Elle reproche à Arthur les crimes du père, notamment le meurtre de son propre père, le Duc de Gorlais qui a été tué par Uther Pendragon. Elle utilise son mari, le roi Loth, pour comploter et affaiblir le pouvoir de son demi-frère, notamment à travers le soutien apporté au clan séparatiste de Lancelot.

Anton[]

Anton est le père adoptif d'Arthur, qui l'a élevé lorsqu'il était petit pour le cacher de Pendragon avant qu'il ne soit envoyé en camp militaire à Rome. Leur relation était pleine d'amour et d'affection, mais Arthur n'aura ensuite aucun souvenir de sa jeunesse en Bretagne et ne cherchera jamais à renouer contact avec lui.

Manilius[]

Son meilleur ami durant sa jeunesse à Rome. Bien que Manilius soit moins réfléchie qu'Arturus, il était tout de même un réel soutient pour lui et se souciait vraiment de son amis. Etant l'une des personnes les plus importantes pour Arturus à rome, ce dernier sera réellement affligé par l'assassinat soudain de Manilius.

Aconia[]

D'abord préceptrice d'Arthur, Aconia et lui tombe rapidement amoureux et se marient en secret, Aconia étant déjà mariée. Elle lui fait promettre de ne pas consommer son second mariage avec Guenièvre, serment auquel Arthur restera fidèle. En outre, la romaine avait permis à son mari d'avoir autant de maîtresse qu'il le souhaite, ce dont Arthur ne se privera pas.

Sallustius[]

Un sénateur romains, qui voyant en le jeune Arturus un pion avec du potentiel, le fera monter en grade jusqu'à celui de Dux Bellorum. Il sera finalement vaincu par Arturus lorsque ce dernier récupèrera la Bretagne, défaite qu'il reconnaitra.

Cæsar[]

Cæsar est le mentor du jeune Arturus, et qui lui à transmit ses valeurs morales et son objectif actuel : "se battre pour la dignité des faible". Lors de leur rencontre, Arturus semblait avoir un véritable respect pour Caesar, qu'il appel "Imperator". Caesar sera touché par ce geste et commencera dès lors à guider Arturus dans ses périodes de doutes. Lorsqu'il est promue Dux Bellorum, grade qu'il ne pense pas mériter, Caesar le conseil en lui expliquant que l'on devient chef uniquement par un concoure de circonstance, et qu'il faut faire semblant de l'être à tel point que plus tard, on n'aura plus besoin de faire semblant.

Arturus sera également présent pour Caesar lors de l'une de ses rares sorties de son palais à rome. Bien qu'essayant au début d'être autoritaire et sévère face au comportement immature de l'empereur, Arturus apprendra finalement à être patient et indulgent avec Caesar, dès que ce dernier s'est rendu conte par lui-même qu'il est allé trop loin. Arturus restaurera finalement la dignité de l'Empereur en le faisant marché dans les rues habillé de sa tenu de Dux.

Malheureusement, après le départ d'Aconia et la mort de Manilius, Arturus découvre que Caesar s'est suicidé, finissant de le rendre encore plus seul et déprimé. On peut d'ailleurs noter que lors de la scène ou Arturus réalise la mort de son mentor, on peut le voir se tenir le poigné, référence évidente à sa future tentative de suicide, mais qui peut également signifier le véritable commencement de sa dépression.

Julia[]

Son ancienne petite copine à Rome durant sa jeunesse, faisant partie de son groupe d'amis. Leur relation était plutôt superficielle et n'aura pas durée bien longtemps.

Papinius[]

Papinius est l'un de ses anciens camarades d'entraînement au camps romain durant son adolescence. Bien que possédant un certain esprit de camaraderie, les deux ne sont pas très aimables lorsqu'ils se parlent.

Shedda[]

Shedda est son ancien amour secret d'adolescence, lors d'un voyage en Maurétanie césarienne. Ayant découvert qu'elle était battue par sa tutrice Furadja, Arturus la venge en tuant cette dernière à coup de pilum, avant son départ pour Rome.

Relations amoureuses[]

Ce tableau répertorie toutes les relations amoureuses, même hors-mariage, d'Arthur. Ces relations sont triées par ordre chronologique.
Nom Type de relation Lien d'un arbre généalogique Divers
Shedda Aventure N/A
Julia Petite amie N/A
Aconia Femme Modèle:Arbre d'Arthur Mariage secret
Guenièvre Femme Modèle:Arbre d'Arthur
Les jumelles du pêcheur Maîtresses Modèle:Arbre des Jumelles
Demetra Ancienne maîtresse Modèle:Arbre d'Arthur Femme actuelle d'Yvain
3 ou 4 autres maîtresses officielles[25] dont une Anna[26][27] Maîtresses N/A
Madenn Aventure Modèle:Arbre de Guethenoc
Azénor Maîtresse N/A
Tegeirian Aventure N/A
Aelis Maîtresse N/A
Mevanwi Ancienne femme par échange d'épouses Modèle:Arbre de Karadoc Femme de Karadoc

Arbre généalogique[]








 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Goustan
 
?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Cryda
 
Duc de
Gorlais
 
Ygerne
 
Uther
Pendragon
 
Voir
plus
 
Séli
 
Léodagan
 
Fraganan
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Loth
 
Anna
 
Mevanwi
 
 
 
Arthur
Pendragon
 
 
 
Guenièvre
 
Lancelot
 
Yvain
 
Demetra
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gauvain
 
Gareth
 
Voir
plus
 
Autres
relations
 
Aconia
 
Macrinus
 
Voir
plus
 


Note : Il est possible que l'arbre généalogique ci-dessus ne s'affiche pas correctement avec un appareil mobile. Pour le visualiser correctement, vous pouvez afficher la page en mode ordinateur ou la consulter directement depuis un ordinateur.
Plus d'infos sur cet arbre

Arbre adoptif[]




Anton
 
?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Keu
 
Arthur
Pendragon
 
Voir
plus
 


Note : Il est possible que l'arbre généalogique ci-dessus ne s'affiche pas correctement avec un appareil mobile. Pour le visualiser correctement, vous pouvez afficher la page en mode ordinateur ou la consulter directement depuis un ordinateur.
Plus d'infos sur cet arbre


Anecdotes[]

  • Si Arthur était un animal, il serait, selon lui, un ours.[28] Par ailleurs, "Arthur", signifie "ours". [2]
  • Trois titres de la bande originale de Kaamelott - Premier Volet mentionnent Arthur : le 25ème s'intitule «Arthur et les Musiciens», le 27ème «Arthur à la Tour» et la 32ème «La Mor le Roy Artu».
  • Lors d'une interview, pour décrire Arthur en trois adjectifs, Alexandre Astier a répondu bougon, découragé et intelligent.[29]
  • Dans les écrits du père Blaise (le sanglier de Cornouaille), son nouveau surnom est "Le Batard d'Uther Mi-Ours Mi-Sanglier".(c'est long!)
  • Arthur sait très bien jouer du Oud (Le Oud).
  • Dans Le Trois de Cœur, il déclare détester dormir avec deux personnes dans le même lit, ici sa femme et Demetra.

Apparitions[]

Références[]

  1. 1,0 et 1,1 Livre I, épisode 63 : Goustan Le Cruel
  2. 2,0 et 2,1 Livre III, épisode 9 : Le Sanglier De Cornouailles
  3. Livre II, épisode 32 : Mater Dixit
  4. Livre IV, épisode 83 : L'Approbation
  5. Livre I, épisode 74 : Guenièvre Et L'Orage
  6. Livre I, Le Spectre D'Uther (épisode inédit dans les scripts publiés)
  7. 7,0 7,1 7,2 7,3 et 7,4 Kaamelott - Premier Volet
  8. Livre V, épisode 45 : Anton (découpage TV)
  9. Livre VI, épisode 6 : Nuptiæ
  10. 10,0 et 10,1 Livre III, épisode 18 : Cryda De Tintagel
  11. Livre I, épisode 41 : Arthur Et Les Ténèbres
  12. Livre I, épisode 55 : Guenièvre Et Les Oiseaux
  13. Livre II, épisode 46 : Le Cadeau
  14. Livre II, épisode 49 : Les Chiens De Guerre
  15. Livre II, épisode 57 : Unagi II
  16. 16,0 et 16,1 Livre V, épisode 50 : La Rivière Souterraine (découpage TV)
  17. Chronologie fictionnelle
  18. Livre I, épisode 81 : Polymorphie
  19. 19,0 et 19,1 Livre III, épisode 18 : Cryda De Tintagel - Arthur : «j’estime que de six à vingt ans en camp militaire romain, j’ai pas dû vous coûter bien cher en pâte à crêpes. »
  20. 20,0 et 20,1 Livre III, épisode 18 : Cryda De Tintagel - Arthur : «Petit bizutage au fer rouge pour fêter mon arrivé au camp d’entraînement. [...] j’avais six ans et demi… »
  21. 21,0 et 21,1 Livre II, épisode 62 : Le Secret D'Arthur - Ygerne : « De dix à vingt ans il a été élevé par les Romains, à l'école militaire !»
  22. Livre III, épisode 99 : La Dispute (1ère partie)
  23. Livre IV, épisode 81 : Le Face-À-Face (2ème partie)
  24. Livre V, épisode 21 : Aux Yeux De Tous III (découpage TV)
  25. Livre I, épisode 48 : Azénor
  26. Livre I, épisode 37 : La Romance De Lancelot
  27. Livre I, épisode 87 : Retour De Campagne
  28. Livre III, épisode 20 : Legenda
  29. De scorpions tueurs à leur personnage, le casting de Kaamelott nous parle du tournage | Konbini - YouTube

Navigation[]

Advertisement