Wiki Kaamelott Officiel
Advertisement
Cette page concerne la maîtresse d'Arthur. Vous êtes peut-être à la recherche de l'épisode du Livre I dans lequel elle apparait pour la première fois : Azénor.


45.png
J'ai pas le droit de prendre la bouffe, je peux pas toucher aux bijoux... Moi, j'en ai marre de me faire servir ! Je suis pas une grosse bourge comme votre femme !
— Azénor à Arthur
Source : La Kleptomane


Azénor est une maîtresse d'Arthur.

Description[]

Physique[]

Azénor est une jeune femme décrite comme «très jolie» par Guenièvre.[2] Ses cheveux blonds sont attachés en deux imposants chignons de chaque côté de sa tête, derrière ses oreilles. Elle a la peau claire et les yeux marrons. Elle porte une robe mauve, simple, aux manches longues et au large décolleté.

Personnalité[]

Azénor a une personnalité fière, se refusant à «faire le tapin»[2] ou à mendier.[1] Elle se montre ambitieuse, demandant s'il est possible de devenir reine.[2] Elle est décrite par Léodagan comme « mauvais genre, malpolie ». Elle est atteinte de kleptomanie, de pouvait s'empêcher de tout dérober à tout le monde même ce dont elle n'a pas besoin, se justifiant que là d'où elle vient, on est obligé de voler pour survivre.[1]

Histoire[]

Livre I[]

Dans Azénor, elle est conviée au Château de KaamelottArthur l'invite à devenir sa nouvelle maîtresse après qu'il l'ai rencontrée à la Fête des Quatre Forêts deux semaines auparavvant. Elle refuse tout d'abord, laissant bouche bée le roi, Bohort et Lancelot, car elle n'a pas une idée très proche de la réalité de la fonction de maîtresse. Lorsqu'on lui dit qu'il n'y a actuellement que six ou sept maîtresses officielles, elle comprend qu'elle a réellement été choisie. Le soir, elle dîne avec Arthur et lui demande des précisions sur le statut de maîtresse. Après avoir compris qu'il s'agit d'une situation plutôt avantageuse, elle accepte, puis s'intéresse à la possibilité de devenir reine.
Dans La Kleptomane, Karadoc et Léodagan se plaignent à Arthur qu'il se sont fait voler des choses par Azénor. Elle est conviée à manger avec le roi et Léodagan où elle explique qu'elle a toujours tout volé car d'où elle vient, on ne peut pas survivre sans voler. Arthur la rassure et lui explique que maintenant qu'elle est à Kaamelott, elle n'a plus besoin de voler. Elle acquiesce et se retire, ayant au passage dérobé la bague du roi. De retour à table, elle se défend en disant qu'elle ne supporte pas la vie de château, qu'elle n'est pas «une grosse bourge». Arthur sourit et lui dit qu'il apprécie son caractère. Azénor tente une nouvelle fois de lui subtiliser sa bague et Arthur se fâche, interrompant le moment tendre entre eux.
Dans l'épisode inédit Dolor qui n'a jamais été tourné, Azénor met Guenièvre hors de la chambre royale pour avoir des relations avec Arthur. Découvrant sa femme dehors alors qu'Azénor lui refusait toute relation depuis six mois, le Roi est outré et refuse de céder aux demandes, par principe. Indifférente aux remontrances, Azénor essaie de séduire Arthur et lui commande de la malmener, finissant même par donner un coup de poing à celui-ci. Le Roi se défile, mais elle le retient et il finit par sortir sa dague pour la menacer, mais cela plaît encore plus à sa maîtresse. Finalement, Arthur sort de la chambre avec un air satisfait et essaie de gifler Guenièvre avant de conclure : « Ouais, non, avec vous, ça marche pas. »

Relations[]

Arthur[]

Elle est sa maîtresse, bien qu'elle n'ait pas été emballée par l'idée à l'origine. Ils se sont rencontrés à la fête des Quatre Forêts, lorsque Azénor a apporté du raisin au Roi. Celui-ci a l'air plus enamouré d'elle qu'elle ne l'est de lui, puisqu'elle trouve qu'il n'y « a pas de quoi bousculer une charrette », mais Arthur est séduit par son côté sauvage.

Anecdotes[]

Apparitions[]

  • Livre I : Azénor (48), La Kleptomane (67), Dolor (103)

Références[]

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Livre I, épisode 67 : La Kleptomane
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Livre I, épisode 48 : Azénor

Navigation[]

Advertisement