Wiki Kaamelott Officiel
Advertisement
Wiki Kaamelott Officiel
45.png
Le gras, c'est la vie.
— Karadoc à Arthur[src]


Karadoc est un Chevalier de la Table Ronde originaire de Vannes.

Description[]

Physique[]

C'est un chevalier aux cheveux bruns et courts, peu athlétique, assez rond et portant généralement la barbe, même si assez fine. Il ne se lave presque jamais.
Ses habits sont généralement marron, avec une cape rouge. Lors des épisodes Unagi I à III, il est torse nu. Son habit de nuit est rouge.
Son armure est rarement montrée, puis qu'il ne participe pas souvent aux batailles, et encore moins aux tournois. Elle est assez classique, et son casque ressemble à un seau avec une visière.

Personnalité[]

45.png
La joie de vivre est le jambon !
— Karadoc parlant de sa vision du bonheur
Karadoc est un passionné de nourriture, qu'il considère sacrée, dû à son passé houleux où il fut enfermé sans manger pendant une semaine par des romains, alors que son coéquipier se faisait pendre. Il prend onze repas par jour, qui équivaut chacun à 3 repas d'une personne classique, et pour éviter la famine, il garde de quoi manger une semaine dans sa propre chambre, principalement de la viande, du pain et du fromage. Il est si bien considéré pour son expertise culinaire, qu'il est souvent appelé par Arthur pour régler les problèmes de cet ordre, comme lors de la création du plat national, finalement le croque-monsieur (Le plat national), ou pour juger les spécialités locales, comme le vin, le pain et la viande. Il est aussi capable de reconnaître n'importe quelle viande à son odeur lors de la cuisson,[2] et sa bouche est son outil de travail de son point de vue.
Ce chevalier est d'un gentillesse connu envers tous, sauf les asiatiques, qu'il ne supporte plus depuis que son meilleur ami, de cette origine, l'a trahit. Il prend rarement les choses au sérieux, sauf si la nourriture est le sujet en compte. Si on le menace de le lui en priver, il devient hystérique, est très fort pour éviter cela, est agressif face au gaspillage, et peut devenir extrêmement motivé si de la nourriture est en jeu.
Il sait ce qu'il veut et a toujours su que Mevanwi serait sa femme. Il n'est cependant pas intéressé dans les choses de l'amour, le faisant "parce qu'il faut bien les faire les gosses".
Contrairement à son compagnon d'armes Perceval, Karadoc n'a pas conscience d'être un peu stupide, et se prends réellement pour un chevalier émérite et un chef de clan accomplit. Il est ambitieux, tout comme sa femme, et très confiant.

Histoire[]

Bandes dessinées[]

Karadoc dans les BD

Livre I[]

Présentation de Karadoc, de son amitié avec Perceval, et de son caractère.

Livre IV[]

Dans ce livre, il accepte, pour éviter un duel à mort avec Arthur, d'échanger d'épouse avec lui, selon une vielle coutume de Vannes. Au tout début, il refuse le souhait de Guenièvre de rester avec Lancelot, et tenter de la récupérer durant une bonne partie du livre, avant de se lasser d'être refoulé à l'entrée du camp, et faisant ainsi annuler l'échange d'épouse par vice de procédure. Il pense alors à créer un clan avec son compère, mais la complexité administrative les refroidit.

Livre V[]

Finalement, lors de la déchéance d'Arthur, le clan est monté, sous le nom des semi-croustillants. Lors des batailles pour le trône vacant, sa femme, Dame Mevanwi, use de ses charmes sur le Jurisconsulte, mettant son mari sur le trône en annulant l'échange d'épouse, redevenant la femme de l'ex roi et pouvant mettre qui elle veut sur le trône en temps que régent, le temps de trouver quelqu'un pouvant retirer Excalibur du Rocher. Ce rôle est finalement repris par l'ancien pour faire plaisir à son chevalier, ne se plaisant pas au poste.

Livre VI[]

Karadoc et Lan arrivent vers Mevanwi, voulant lui parler, mais celle-ci affirme qu'elle n'a pas le temps, comme d'habitude, et se plaint de Kadoc qui la suit partout. Karadoc répond que c'est lui qui lui a demandé de la suivre pour éviter qu'elle ne traine avec des hommes tels que celui qui est à côté de Mevanwi à ce moment. Il lui explique ensuite que lui et Lan partent "bousiller du romain" pour se démarquer auprès du futur roi de Bretagne. Les deux aventuriers quittent la jeune femme, Karadoc promettant à Mevanwi qu'un jour il sera aux côtés du roi, et que ce jour-là elle sera sa femme, même si elle et Lan sont septiques.

Kaamelott - Premier Volet[]

Depuis presque dix ans, Lancelot assoit son pouvoir sur le royaume de Logres. Perceval, Karadoc et Kadoc ont entamé pendant cette période une forme de résistance ; ils insistent pour opérer sous terre, en creusant des tunnels, afin d'arriver sous Kaamelott ; Merlin, les aident, leur répète qu'il faudrait cartographier les galeries ; il désespère de voir les résistants creuser aléatoirement. Karadoc et Perceval se justifient en expliquant que cette méthode est « classe ».
Un jour, les filles de Karadoc, Mehgan et Mehben, leur demandent, à lui et à Perceval, de sortir à l'extérieur pour rencontrer de nouveaux volontaires pour rejoindre la résistance. L'un d'eux, Petrok, demande la main de Mehben. Cependant, ils n'ont pas été suffisamment vigilants sur le trajet : les trois jeunes gens n'avaient pas remarqué que des saxons les avaient suivis. Ces derniers capturent les résistants pour les enfermer à Kaamelott.
Jetés dans les geôles du château, Karadoc et ses compagnons sont profondément surpris d'y voir Arthur Pendragon, agonisant dans une cage. Ils n'ont pas le temps de s'en étonner bien longtemps : s'introduisant dans les prisons grâce à un tunnel – il précise que c'est le fruit de la cartographie des galeries –, Merlin vient les délivrer.
Plus tard, Karadoc accompagne Arthur, Perceval et Kolaig pour sortir Guenièvre d'une tour en ruine dans laquelle elle est enfermée. Karadoc et Perceval sont chargés de monter la garde par le fils Pendragon ; ce n'est pas chose facile. Ils délivrent Guenièvre puis repartent dans un camp, loin de là.
Arthur, Perceval, Karadoc, et Guenièvre se rendent au rocher sacré ; Excalibur y est plantée. Pour passer, il doive faire une partie de « robobrole » : deux équipes sont faites : celle de Lamorak et celle de Perceval. Cette dernière l'emporte.

Relations[]

Perceval[]

Perceval et Karadoc sont compagnons d'aventures depuis leur rencontre. Ils sont tous deux peu compréhensifs en ce qui concerne le vocabulaire, les choses imagés et les mœurs, ce qui renforce leur complicité. Ils ne savent ni lire ni écrire et considère cela inutile. Leur grande amitié leur fait faire toutes leurs missions ensemble, malgré un faible taux de réussite. Ils sont souvent à la taverne, leur point de ralliement, et se disputent très rarement. Ils ont tout deux inventé une méthode de combat révolutionnaire, basé sur l'esquive et l'utilisation d'objets alentour, mais elle est peu reconnue. Elle est peu utilisée, puisque les deux loustics partent peu au combat, évitant au maximum le danger.

Contrairement à son compagnon d'armes Perceval, Karadoc n'a pas conscience d'être un peu stupide, et se prends réellement pour un chevalier émérite et un chef de clan accomplit.

Dame Mevanwi et les enfants[]

Femme de Karadoc, elle est aussi ambitieuse que lui, et cherche désespérément à gagner de l'influence. Ils ont deux enfants nommés ensemble (Mehben et Mehgan), ainsi que d'autres inconnus, autant le nombre que leurs noms. Si Karadoc y est attaché, elle semble pour sa part peu intéressée par autre chose que son statut de chevalier, s'énervant souvent contre sa crasse continuelle et la nourriture qu'il cache un peu partout. Leur neveu vient de temps en temps, et le chevalier s'en occupe peu. Mais ils est à noter l'attachement des enfants et du père, qui les amène aux attractions du marché. Il a toujours voulu faire de Mevanwi sa femme, mais est peu intéressé par les choses de l'amour, le faisant "parce qu'il faut bien les faire les gosses".

Arthur[]

Il lui est plutôt loyal car Perceval l'est. Prendre sa place ne le dérange pas, et même s'il a du mal à l'avouer, il le considère plus fort que lui.

Les chevaliers de la Table Ronde[]

On le considère comme con, mais très fort en cuisine, et on lui demande souvent son avis sur ce côté là. On ne lui confie rien de militaire, sauf s'il n'y a vraiment plus personne.

Kadoc[]

Karadoc considère son frère Kadoc comme un poids lorsqu'il lui rend visite au château du fait de son intellect inexistant. Il essaye parfois de le refiler à quelqu'un d'autre et crée des incidents, mais Kadoc revient toujours, montrant l'espoir de son frère d'en faire quelque chose.

La vision du peuple[]

Il est vu bon vivant et proche d'eux, et moins péteux que les autres. Les paysans ont du mal avec ses critiques sur leurs productions, et le tavernier l'adore, jusqu'à ce que sa dette deviennent trop grande, et qu'il l'embauche pour le faire rembourser.

Arbre généalogique[]





 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Voir
plus
 
Arthur
Pendragon
 
Mevanwi
 
Karadoc
 
Kadoc
 
Roparzh
 
?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Voir
plus
 
Lancelot
 
Mehgan
 
Autres
enfants
 
Mehben
 
Petrok
 
 


Note : Il est possible que l'arbre généalogique ci-dessus ne s'affiche pas correctement avec un appareil mobile. Pour le visualiser correctement, vous pouvez afficher la page en mode ordinateur ou la consulter directement depuis un ordinateur.
Plus d'infos sur cet arbre


Anecdotes[]

  • Il a "pissé au lit jusqu'à 17 ans", un secret qu'il n'a confié qu'à Perceval et que celui-ci répète par inadvertance au Tavernier.[3]

Apparitions[]

Références[]

  1. Livre II, épisode 95 : Le Plat National
  2. Livre III, épisode 3 : Le Magnanime
  3. Livre III, épisode 2 : L'Aveu De Bohort

Navigation[]

Advertisement