Wiki Kaamelott Officiel
Advertisement
45.png
C'est vrai que c'est curieux cette manie de pas vouloir torturer ; ça vient de quoi, ça ?
— À Arthur[src]


Léodagan (dit « le Sanguinaire ») est le roi de la Carmélide et un chevalier de la Table Ronde. Il est le père de la reine de Bretagne Guenièvre, qu'il a mariée au roi Arthur pour sécuriser une place au pouvoir. Il est en effet responsable de la défense du Royaume de Logres.

Description[]

Physique[]

À compléter

Personnalité[]

D'un naturel colérique et impatient, Léodagan est un homme autoritaire et impulsif qui hausse rapidement le ton peu importe le rang de son interlocuteur. Il n'a en effet aucun problème à se disputer avec le Roi Arthur sur des sujets divers, notamment le budget consacré à la défense et à la justice sur le territoire. Il lui semble essentiel d'acheter régulièrement du matériel militaire jugé inutile par le souverain, en particulier des tourelles. Il souhaite d'ailleurs en placer sur toutes les côtes de Bretagne et n'hésite pas à dépenser l'argent du royaume pour ce projet - en revanche, quand il s'agit de son propre argent, il est beaucoup plus avare.

Léodagan est empreint des coutumes sanguinaires et cruelles de la Carmélide, et reproche souvent à Arthur d'être trop magnanime, et de « gouverner comme une femme ». C'est un homme difficile à impressionner, combattif et prêt à user de torture, suivant le modèle de son père Goustan. Il ne semble pas ressentir la peur et va au combat sans hésiter.

45.png
Léodagan, comme Calogrenant, comme le Roi Loth... tout ça ce sont des rois ordinaires, c'est-à-dire que c'est des rois qui ont toujours été rois. Quelqu'un à qui l'on n’a jamais dit non, qui ne dit jamais "merci", qui ne dit jamais "s'il vous plaît" parce qu'il est roi. Et j'essaie de le prendre au pied de la lettre et de le jouer comme ça, en faisant référence à l'enfance. [...] Léodagan, ses privilèges, il les utilise à fond, et il n'a pas trop le souci de ces sujets.
— Lionnel Astier[src]

S'il ne se cache pas d'une certaine animosité (réciproque) pour son gendre, il l'assiste volontiers dans l'exercice du pouvoir en tant que ministre et Chevalier. Peu diplomate, il opte souvent pour la mise à mort de ses ennemis ou des sujets qui ne respectent pas la loi bretonne. La franchise de Léodagan contraste souvent avec la finesse d'Arthur, car il est incapable de mentir de façon convaincante[2].

45.png
Ce que je m'applique à faire c'est de dire ce texte - parce que Léodagan, c'est surtout du texte, c'est quelqu'un qui cause - avec le plus de détachement possible. Il a un avantage que les autres n'ont pas, il n'a pas de langue de bois, Léodagan. C'est pas un politique, il ne discute pas, il n'est pas diplomate du tout, il fonce.
— Lionnel Astier[src]

Évolution[]

Bandes dessinées[]

Léodagan dans les BD

LeVillageoisGuethenoc.jpg

Il va y arriver un moment où il y a des granges qui vont se mettre à flamber, faudra pas demander d’où ça vient !

La page/section suivante a besoin d'être réécrite d'urgence car elle fait l'objet d'un copier/coller du site Wikipédia.

Livre IV[]

Dans le Livre IV, Léodagan n'est guère enchanté du départ de Guenièvre pour rejoindre Lancelot, et encore moins de « l'échange d'épouses » auquel Arthur procède. Malgré des menaces répétées de « faire tout cramer », cependant, Léodagan doit adopter à contrecœur un profil bas, préférant conserver son poste de Chevalier de la Table Ronde et de ministre.

Livre V[]

Dans la seconde partie du Livre V, après l'échec d'Arthur à retirer Excalibur du rocher (en réalité, Arthur n'a pas essayé de la retirer), il sera, non sans mal, nommé régent du royaume de Logres par sa fille. Il en sera destitué lorsque Mevanwi détruira l'acte d'annulation d'échange des épouses, celle-ci redevenant officiellement l'épouse d'Arthur et donc reine, et nommera son mari Karadoc régent.

Livre VI[]

Le Livre VI raconte comment Léodagan, qui vient d'obtenir le pouvoir de son père Goustan, a tenté de repousser les Romains en réunissant les armées d'Orcanie, d'Irlande, d'Armorique et de Calédonie pour une attaque conjointe. Quand un sénateur romain tente de négocier un traité de paix contre une somme d'argent, les événements leur permettent de garder leurs pièces sans signer aucun papier. Mais Léodagan apprend que l'Élu des Dieux doit bientôt arriver. Comme il sait que le peuple ne reconnaîtra que le porteur d'Excalibur comme souverain, il projette de se soumettre à une condition : que le fils Pendragon épouse sa fille.

Kaamelott - Premier Volet[]

Léodagan jardinant dans KV1

Dix ans après l'avènement du règne de Lancelot, Léodagan vit des jours ennuyeux, à bêcher la terre du potager du château de Carmélide, avec pour seule compagnie sa femme, Calogrenant et Maclou. Un jour arrive Fraganan, la sœur du roi de Carmélide. Elle leur apprend, par une technique d'hydromancie, le retour d'Arthur Pendragon par le sud.
Plus tard, les burgondes se retrouvent aux portes du château, et Léodagan sympathise avec leur chef, Le Roi Burgonde. Ils rejoignent la résistance avec le peuple.
Léodagan finit par se faire emprisonner au château de Kaamelott avec Arthur, Perceval, Karadoc, Bohort, ainsi que d'autres résistants. Merlin vient les sortir des cachots en empruntant une galerie souterraine.
Finalement, les burgondes et les résistants attaquent Kaamelott, coordonnés par Arthur Pendragon ; le château en finit détruit, et Lancelot en fuite.

Relations[]

Léodagan n’est pas spécialement heureux en famille, ne pouvant guère supporter l’idiotie de sa fille ou de son fils. Il entretient une relation houleuse avec sa femme Séli, qui fait de son mieux pour tempérer ses excès. À un moment, il demande à Calogrenant si son couple a l'air harmonieux de l'extérieur parce que lui ne se rend plus compte, à cela ce dernier répond qu'il y a « une régularité ». Trente ans auparavant, lorsqu’il n’était encore que prince, Léodagan a enlevé Séli à sa tribu picte dans l’espoir d’obtenir une rançon. Au lieu de cela, les Pictes lui ont payé le double pour qu’il la garde (L'Enlèvement De Guenièvre). Léodagan cherche sa femme quand il ne la voit pas là où elle devrait être, en train de regarder dans son dos (Les Misanthropes) ou quand elle disparaît du lit conjugal (Séli Et Les Rongeurs). Même si leurs relations sont houleuses quand ils sont à Kaamelott on les voit presque toujours ensemble, sauf pour les réunions de la Table Ronde. Même lorsque leurs intérêts convergent, Léodagan préfère éviter de se faire impliquer dans les machinations de sa femme, notamment pour obtenir un héritier mâle au trône (La Potion De Fécondité II). Les « repas en famille » sont rarement une affaire calme et conviviale, finissant souvent par des insultes et des assiettes cassées.

Séli[]

À compléter

Bohort[]

Léodagan et Bohort ne s'accordent pas, et se disputent énormément au sujet des festivités organisées par l'un ou l'autre, qui cristallisent leur opposition de caractères et entrent souvent en conflit au niveau des budgets. Néanmoins, leur relation paraît plus complexe : ils réussissent souvent à s'entendre par des efforts réciproques. Dans L'Escorte, les deux Chevaliers se découvrent en effet plus en détails et s'entendent à merveille, s'admirant mutuellement. Par la suite, si Léodagan demeure agacé par Bohort, on constate qu'il s'intéresse tout de même beaucoup à ce qu'il fait et est disposé à lui réserver un traitement de faveur. Dans Les Festivités, il paraît même vexé d'être tenu à l'écart de son projet de fête.

45.png
Changez rien, mon p'tit vieux, vous amenez un peu de tenue dans cette fête foraine. Au fond, vous êtes comme moi.
— Léodagan à Bohort[src]

Arbre généalogique[]








 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Goustan
 
?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Cryda
 
Duc de
Gorlais
 
Ygerne
 
Uther
Pendragon
 
Voir
plus
 
Séli
 
Léodagan
 
Fraganan
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Loth
 
Anna
 
Mevanwi
 
 
 
Arthur
Pendragon
 
 
 
Guenièvre
 
Lancelot
 
Yvain
 
Demetra
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gauvain
 
Gareth
 
Voir
plus
 
Autres
relations
 
Aconia
 
Macrinus
 
Voir
plus
 


Note : Il est possible que l'arbre généalogique ci-dessus ne s'affiche pas correctement avec un appareil mobile. Pour le visualiser correctement, vous pouvez afficher la page en mode ordinateur ou la consulter directement depuis un ordinateur.
Plus d'infos sur cet arbre


Anecdotes[]

  • Selon Arthur, si Léodagan était un animal, il serait un ours (mais pas le même genre d'ours que lui).[3]
  • Il adore les fraises.[1]
  • Le 17ème titre de la bande originale de Kaamelott - Premier Volet s'intitule «Léodagan et l'Arsenal».

Apparitions[]

Références[]

  1. 1,0 et 1,1 Livre III, épisode 3 : Le Magnanime
  2. Livre I, épisode 61 : Un Bruit Dans La Nuit
  3. Livre III, épisode 20 : Legenda

Navigation[]

Advertisement