Wiki Kaamelott Officiel
Advertisement
45.png
Arthur est parti à l'aventure avec quelques-uns de ses abrutis qui lui servent de chevaliers.[...] Le fait est qu'[il] met très longtemps à revenir de sa quête.[...] Soit [il] prend son temps, soit il est en danger, soit il est mort. En ce qui me concerne, les trois me conviennent.
— Loth résumant la situation à Dagonet, page 3

Les Renforts Maléfiques est le tome 9 des bandes dessinées. Il est la suite directe du tome 8, L'Antre Du Basilic, contrairement aux autres tomes qui n'ont pas d'ordre précis. Les premières pages sont consultables sur le site des éditeurs.

Dédicace[]

45.png
À Aaron.
— Alexandre Astier, p. 2

Résumé complet[]

L'album s'ouvre sur le roi Loth accompagné du seigneur Dagonet qui font voyage. Loth explique à Dagonet que le roi Arthur met beaucoup de temps à rentrer de sa quête, mais Dagonet est assez long à la compréhension.
De leur côté, Arthur, Perceval, Karadoc, Bohort, Merlin, Père Blaise, Lancelot, Léodagan et la jeune femme qui les accompagne depuis le tome précédent sont face à un dilemme : vont-ils ramener avec eux l’énorme statut en or en faisant tout le chemin inverse, toujours truffé de dangers, ou vont-ils abandonner là la statue et rentrer à Kaamelott par le raccourci ? Seul Bohort est d'avis de rentrer, alors après un vote la décision est prise : ils ramèneront le trophée.
Pendant ce temps Loth et Dagonet arrivent à l'entrée de la caverne où se trouvent les héros. Loth expose clairement ses intentions : se faire bien voir en venant prêter main forte à Arthur. Ils entrent dans la grotte et s'aperçoivent immédiatement de la présence du passage secret, dans lequel ils s'engouffrent.
Entre-temps, les chevaliers ont commencé à porter la statue dans les souterrains, mais avancent à un rythme beaucoup trop lent pour être efficace. Ils décident de la placer sur une barque flottant dans la rivière souterraine afin qu'elle soit plus simple à déplacer. Après quelques tentatives, ils parviennent à la disposer sur deux barques. La troupe s'avance fièrement dans les souterrains.
Loth et Dagonet atteignent quant à eux la fin du passage secret, là où se tenait la statue avant qu'Arthur et les autres ne l'embarquent.
Karadoc, perché en haut de la statue et chargé de scruter le lointain se fait réprimander pour ne pas être un bon guetteur. Bohort le remplace, la troupe repart, mais le nouveau guet a repéré un péril droit devant. Une alerte trop rapide pour les chevaliers qui estiment que Bohort exagère. La jeune femme qui est montée rejoindre Bohort appelle alors Arthur pour confirmer le péril : à la sortie de la grotte à quelques pas du groupe les attend une armée de créatures, gobelins et ogres. La jeune femme s'élance vers eux pour parlementer, Lancelot la rejoint pour y aller à sa place ou l'escorter, mais se fait renvoyer aussi sec avec les autres. Du haut de la statue, Bohort confirme qu'elle parlemente et la jeune femme revient pour annoncer que le passage est libre. La troupe toujours accompagnée de la statue sort au milieu de l'armée qui leur fait une sorte de haie d'honneur menaçante. Bohort, toujours au poste de guetteur, a mis sur sa tête un sac dans la crainte d'un basilic vivant. Apparaît alors un magicien lévitant au-dessus du sol. C'est le propriétaire des lieux et la jeune femme s'avère être sa collaboratrice : elle a mené la troupe à son maître.
Toute la troupe se retrouve dans une cellule du château du seigneur, excepté Arthur qui est invité à la table de leur hôte. Celui-ci s'explique : il collectionne les statuts des visiteurs de son domaine, changés en pierre par le regard du basilic. Il propose à Arthur de libérer ses compagnons en échange de son propre sacrifice. Le roi se retrouve enfermé avec les autres ayant la nuit pour réfléchir à la proposition. Une dispute s'engage entre les chevaliers pour savoir si oui ou non le roi doit se sacrifier, lorsque arrive la jeune femme. Elle fait sortir Arthur de la cellule et le conduit dans une échauguette en bois où elle le supplie d'accepter le sacrifice, disant "s'occuper du reste". Elle explique qu'elle a toujours désiré s'enfuir, mais qu'elle n'en a pas eu le courage jusqu'à l’arrivée d'Arthur. Elle souhaite repartir à Kaamelott avec eux et devenir Reine de Logres.
Le lendemain, le maître des lieux vient chercher Arthur dans sa cellule. Après hésitation, le roi accepte de se faire pétrifier et toute la troupe se rend dans une grande salle au plafond percé. Arthur se place dans le cercle de lumière quand l'appelle du haut de la salle la jeune femme, qui lance une balle rejetant de la fumée lacrymogène et une corne pour faire monter Arthur. Furieux, le maître des lieux s'envole, rejoint la jeune femme à l'air libre et sort de son costume un petit basilic. La femme croise son regard, se pétrifie, tombe dans le trou et éclate en morceaux au sol.
Toute la troupe se retrouve enfermée dans une cage volante dans un jardin. Le maître des lieux a décidé de les faire mourir de faim, très fâché de la fin de sa collaboration avec la jeune femme. Une discussion s'entame entre les prisonniers, et n'ayant aucune solution, ils décident de s'allonger et d'atteindre. La nuit commence à tomber et les hommes d'Arthur se demandent s'ils doivent se suicider pour écourter l'agonie : Arthur leur commande de ne rien faire, dans le doute. Arrivent alors le roi Loth et Dagonet, la tête couverte d'un sac. Loth annonce qu'il est venu sauver le roi et lance un éclair sur le haut de la cage, libérant ainsi les chevaliers. La troupe retourne alors après du basilic qui les attend sur les barques dans la rivière et commence à pousser la statue. Après une mince progression, Perceval s'aperçoit que le courant de la rivière a changé de sens par rapport à la fois d'avant, et qu'il est plus rapide. Le niveau de l'eau commence alors à monter à grande vitesse et toute la troupe se fait emporter par le courant. Le roi les somme de mettre et de garder les masques sur les yeux afin d'éviter le regard des basilics. La troupe se rapproche dangereusement d'une cascade au pied de laquelle les attendent le maître des lieux et son armée. Les barques se coincent au sommet de la cascade, les chevaliers sont aveuglés et paniqués. Arthur ordonne à Loth de lancer un éclair. Après plusieurs tentatives, l'éclair touche le rocher sur lequel se tenaient les basilics qui tombent dans l'eau, et entraînent au bas de la cascade toute la troupe et la statue, qui coule au fond de l'eau. Le maître des lieux et toute l'armée se font pétrifier, tandis que la troupe se relève doucement.
L'album s'achève sur une réunion de la Table Ronde. Les chevaliers qui étaient resté au château ne comprenne pas pourquoi la statue en or n'a pas été ramené, mais Arthur et les autres refusent catégoriquement de retourner la chercher, arguant qu'ils ont ramené la statue pétrifiée du maître des basilics.


Références[]

Navigation[]

Advertisement