Wiki Kaamelott Officiel
Advertisement

Le Royaume de Logres appelé aussi la fédération est l'ensemble des royaumes fédérés par Arthur.

Histoire[]

Sous le règne d'Uther Pendragon, le pays est rongé par la famine et ses lois sont plus strictes.

À la montée d'Arthur au pouvoir, la situation du pays est apaisée tant au niveau sanitaire qu'au niveau général de vie. De par la vision progressiste du nouveau roi, surnommé "Le Juste", sur les différents domaines de gouvernance, la démographie du pays augmente progressivement. En effet, de nombreuses personnes sont attirés par Logres augmentant le nombre d'habitants et parallèlement, la longévité de vie augmente.
Le roi écoute son peuple en instaurant à l'échelle locale des séances de doléance qui semblent également ouvertes aux habitants des autres royaumes. On y voit d'ailleurs des chefs de clans venir exposer leurs requêtes au roi.

Les pièces de monnaies sont frappées de la tête du roi[1]. Jusqu'au Livre VI, elles sont à l'effigie du Roi Arthur puis à l'effigie du Roi Lancelot.

Arthur est assisté de ses ministres, les seigneurs Lancelot (bras droit), Léodagan (aspect militaire) et Bohort (aspect culturel) selon les circonstances.

À son arrivée au pouvoir avec le soutient de Rome, le Roi Arthur fait construire le château de Kaamelott qui devient le quartier général des forces du roi de Logres et de Bretagne ainsi que le berceau de l'ordre des chevaliers de la Table Ronde. Le roi y vit et y prend ses décisions politique, judiciaire et militaire. Kaamelott étant à la fois le siège du royaume de Logres et du royaume de Bretagne, les deux sont souvent confondus. Les décisions locales s'appliquent aux habitants de Logres tandis que les décisions fédérales sont censées s'appliquer à l'ensemble de la fédération bretonne.

Cet état se veut chrétien leur apportant le soutient de l'Église.

Lorsqu'Arthur renonce à son rôle de roi de Bretagne dans L’Élu, il renonce aussi à son titre à Logres. Des régents, choisis par la reine en place, se succèdent alors : Léodagan puis Karadoc.

Après sa tentative de suicide, Arthur est grandement affaibli et passe son temps à dormir. À son réveil, Karadoc lui cède à nouveau le pouvoir, lassé d'être roi de Logres. Arthur donne les pleins pouvoirs à Lancelot en récompense de lui avoir sauvé la vie. Celui-ci, manipulé par Méléagant et ayant ras-le-bol du gouvernement et ses chevaliers incompétents, effectue un coup d'état et prend le pouvoir. Le roi Lancelot se montre tyrannique et gouverne constamment assis depuis son trône. L'armée de Kaamelott devient l'armée blanche avec un nouvel uniforme et pactise avec des mercenaires anglosaxons qui s'occupent de collecter les impôts ainsi que de procéder aux fouilles et arrestations. Tandis que Kaamelott reste le siège du royaume de Logres, la Table Ronde est quant à elle brulée.

Certains attendent patiemment le retour du roi Arthur tandis que d'autres pensent qu'il est mort. La légitimité de Lancelot est contestée du fait qu'il n'a pas retiré l'Épée du rocher, malgré une rumeur laissant entendre que, à raison, que le pouvoir a été cédé dans les règles par Arthur Pendragon, élu des dieux.
Le peuple se pose également des questions quand à la capacité de Lancelot à faire un héritier avec Dame Mevanwi.

La majorité des fermes ont progressivement disparu du Royaume de Logres, ravagées par les taxes et les descentes des saxons. Certains, dont les habitués Guethenoc, Roparzh et Belt, osent toujours résister mar des mutineries et refus de payer.

Gastronomie[]

Les paysans de Logres ne sont pas très bon dans leur domaine. C'est ainsi qu'ils créent de mauvais vins, fromages, pains et autres aliments. La nourriture fournie à Kaamelott provient donc principalement de l'importation.

Richesse[]

La richesse du royaume est stockée dans la salle des coffres de Kaamelott, protégé par des gardes. Malgré les nombreuses quêtes effectuées par les chevaliers, les caisses du château sont régulièrement vides. Cette situation pourrait être dangereuse car si ça se savait par les ennemis, cela les encouragerait à venir attaquer Kaamelott. Le registre étant tenu par Père Blaise, ce dernier est souvent dubitatif pour céder de l'argent aux membres du gouvernement.

Il existe diverses explications et conséquences au manque d'argent de l'État :

  • Léodagan récupère sa part de temps en temps.[2]
  • Léodagan effectue des dépenses souvent excessives en matière militaire sans qu’Arthur soit toujours au courant.[3]
  • Les caisses sont tellement vide que Père Blaise entrepose ses propres bien[4] et organise des visites à Kaamelott faisant alternativement passer Arthur et Guenièvre pour morts à l’issue, desquelles il vend des répliques d’Excalibur.[5]
  • Perceval y a posé un médaillon qui, dans une pièce fermée pendant une nuit, transforme tous les objets de la pièce en gaz.[6]

En 484 (Kaamelott - Premier Volet), il n'y a plus d'argent dans les caisses du royaume. Tout ce qu'il reste est la puissance militaire de Kaamelott qui a réquisitionné l'ensemble des armes de guerres des états fédérés.

Géographie[]

Le Royaume de Logres s'étend du Nord de l'île de Bretagne à la frontière Sud de l'Aquitaine, au Sud des Pyrénées.[7]

Section classée du Nord au Sud.

Île de Bretagne[]

Calédonie[]

Calogrenant étant un roi plutôt pragmatique et loyal, la Calédonie, royaume situé au Nord de la Bretagne, respecte et applique les décisions fédérales, se pliant au gouvernement de Kaamelott où Calogrenant est Chevalier de la Table Ronde.

Carmélide[]

Dirigée par Léodagan dit Le Sanguinaire, la Carmélide est un pays important pour la fédération en raison de son armée et de la filiation de Guenièvre. C'est sans doute pour cela qu'Arthur tolère toutes les insubordinations de Léodagan. En effet, la Carmélide semble être un pays à part de la fédération, commerçant par exemple avec une monnaie frappée à la tête de son roi plutôt qu'à celle d'Arthur. Elle conserve aussi nombre de coutumes barbares et lois qu'Arthur souhaiterai voir disparaître.

Royaume de Kaamelott[]

Il est assez difficile de délimiter le territoire propre à Arthur. Il comprend au minimum la Cornouailles, région de Tintagel, et Kaamelott, dont la sitation la plus probable se situe plus à l'est. Quoi qu'il en soit, c'est la région la plus importante de Logres puisque toutes les décisions se prennent à Kaamelott. De plus, c'est autour de la Table Ronde que les chevaliers venus de toutes les contrées de la fédération organisent la quête du Graal.

Pays de Galles[]

Île de Thanet[]

L'Île de Thanet fait parti des terres possédées par le Seigneur Dagonet. Ce dernier semble cependant ne l'apprendre qu'en 484, lorsque le roi Lancelot cède l'île aux saxons. Cela provoque la colère des dieux.
À son retour au pouvoir, Arthur entreprend de réunifier le royaume de Logres pour satisfaire les dieux. Horsa accède de rester sous la domination du Royaume de Logres en échange d'une place à la Table Ronde et dans la quête du Graal.

Logres Continental[]

Armorique[]

Gaunes[]

Vannes[]

Aquitaine[]

La fortune du pays est estimée à un peu plus de 4000 soldi, diminuée de moitié lors de l'achat d'Arthur aux mains d'Alzagar. L'Aquitaine n'est pas trop ravagé par les saxons, se situant loin de Kaamelott, mais n'échappent pas aux taxes qui ont été multipliés par 10 suite à l'arrivée de Lancelot.

Texte de lois connus[]

  • La polygamie est interdite pour les femmes.[8]
  • Les seigneurs possédant une terre et ne participant pas aux combats sont soumis à une taxe militaire. (2500 pièces équivaut à peu près à 10-12ans d’engagement dans l’armée)[9]
  • Les seigneurs ne peuvent retaxer les paysans. Les impôts sont prélevés de manière centralisée, directement par Kaamelott.[9]
  • Le blanchiment d'argent est proscrit.[10]
  • Toutes les lois doivent être ratifiées par le roi.[10]
  • Le Code de la Chevalerie s'appliquant aux chevaliers[10] :
    • Il est écrit en ancien celte posant problème quant à sa compréhension et rendant ses articles désuets.
    • La nouvelle traduction non-ratifiée proposait comme traductions :
      • La veille de pleine lune, c'est relâche.
      • "Si l'honneur du chevalier est bafouée pendant une assemblée, ce dernier pourra recourir à son droit de vidage" (article 13).
      • Un article est relatif aux temps de pause et autorise les pauses pendant les combats (article inconnu, paragraphe 16 alinéa 4).
  • Les pendaisons ne sont plus publique.[11]
  • Les paysans s’occupent de faire à manger et cultiver les terres du seigneur en échange de ce dernier leur fournisse de quoi se nourrir.[12]
  • "Qui convoite la femme mariée, le mari doit tuer[13] ou Qui convoite la femme du Chevalier, le mari doit tuer[14].
  • En cas de vacance du poste de roi, pour une raison ou une autre, la reine devra désigner celui qui assumera le pouvoir en son absence.[15]
  • Il est interdit de prêter main forte au Roi félon Arthur Pendragon en lui trouvant refuge et en lui permettant d'échapper aux forces de Kaamelott qui le recherchent.[16]
  • Il est interdit de faire entrer des esclaves ou marchandise volée sur le Royaume de Logres.[17]
  • Depuis la montée au pouvoir de Lancelot, les règles se durcissent[17] :
    • Avis de recherche
      • Anciens chevaliers de la Table Ronde.[16][17]
      • 140 solidi pour la capture de Venec Le Fenec pour avoir organisé des combats de chiens[16][17]
      • La capture du roi Arthur est estimée à environ 1000 solidi.[17]
    • Interdiction de prononcer le nom de l'ancien souverrain, Arthur Pendragon.[17]
    • Interdiction de prononcer le nom de Guenièvre.[17]
    • Restriction sur la lumière utilisée.[17]
    • Restriction sur les trajets.[17]
    • Restriction sur les armes.[17]
    • Restriction sur le nombre de personnes dans une même pièce.[17]
    • Restriction sur la nourriture.[17]
    • Interdiction de savoir où se trouve Guenièvre.[17]
    • Les personnes pouvant exceptionnellement côtoyer Guenièvre n'ont pas le droit de lui adresser la parole.[17]
    • Les enfants sont condamnables à mort.[17]
    • Interdiction d'importer la nourriture et les boissons.[17]

Anecdotes[]

  • Les esclaves de Kaamelott sont tous affranchis. Ils restent en majorité travailler au château.[18]
    • Arthur ne fait pas passer de loi sur l'affranchissement des esclaves, ne pouvant se permettre de passer pour une tapette.

Références[]

  1. Livre II, épisode 4 : Le Portrait
  2. Livre III, épisode 52 : La Cassette II
  3. Livre I, épisode 36 : Raison D'Argent
  4. Livre III, épisode 88 : Raison D'Argent II
  5. Livre I, épisode 69 : La Mort Du Roy Arthur
  6. Livre III, épisode 97 : Le Trophée
  7. Alexandre Astier dit toute la vérité sur Kaamelott Brut, YouTube
  8. Livre I, épisode 14 : Monogame
  9. 9,0 et 9,1 Livre I, épisode 21 : La Taxe Militaire
  10. 10,0 10,1 et 10,2 Livre I, épisode 46 : Le Code De Chevalerie
  11. Livre I, épisode 47 : Letal
  12. Livre IV, épisode 22 : Seigneur Caius
  13. Livre III, épisode 30 : Le Trouble
  14. Livre IV, épisode 18 : Duel (2ème partie)
  15. Livre V, épisode 12 : La Roche Et Le Fer (découpage TV)
  16. 16,0 16,1 et 16,2 Exposition Kaamelott Résistance
  17. 17,00 17,01 17,02 17,03 17,04 17,05 17,06 17,07 17,08 17,09 17,10 17,11 17,12 17,13 17,14 et 17,15 Kaamelott - Premier Volet
  18. Livre III, épisode 38 : Les Affranchis

Navigation[]

Advertisement