Wiki Kaamelott Officiel
Advertisement
45.png
Ouais... C'est pas faux.
— Perceval utilisant la botte secrète que lui a apprise Karadoc.


Perceval est un chevalier de la Table Ronde originaire du Pays de Galles.

Description[]

Physique[]

Visage Perceval.jpg

Perceval sur la boutique officielle

À compléter

Personnalité[]

Perceval est un caractérisé par un caractère enfantin. Il est l'un des chevaliers les plus fidèles à Arthur et le considère comme un des être les plus chers, de même que pour Karadoc, avec qui il partage une grande amitié. Alors qu'il est souvent traité d'imbécile, il est relativement intelligent par moments. Il est aussi extrêmement sensible aux gens qui l'aiment et qui l'entourent. Par conséquent, Perceval est aussi fragile[8] et a peur d'être abandonné.[9]
Il ne sait ni lire ni écrire et a un vocabulaire assez limité. Il perd rapidement le fil de la conversation dès que l’on utilise des mots trop compliqués, ce qu’il tente désespérément de cacher (avec la botte secrète que Karadoc lui a apprise : « C'est pas faux »). Lui-même se mélange souvent dans tous les termes un peu soutenus ou les expressions imagées, rendant son discours plutôt difficile à suivre — et exaspérant pour ses interlocuteurs, surtout Arthur qui est pourtant le seul à le comprendre dans ces moments.
Perceval ne comprend rien aux cartes géographiques[10] ni aux points cardinaux, et s’égare facilement.[11] Il ne distingue pas non plus sa droite de sa gauche et s’énerve quand on insiste sur ce genre d’indications.[12] Étrangement, il réussit parfois à prouver son intelligence, par exemple, lorsqu'il explique le jeu du Pélican au tavernier et à Karadoc.
Indiscutablement dénué de toute culture livresque, il a parfois des traits qui confinent au génie et laissent Arthur pantois lorsqu'il fait preuve, toujours de la façon la plus anodine, de certaines connaissances pointues dont il ne sait pas lui-même d'où elles lui viennent.[13]
Par ailleurs, Perceval révèle une étonnante capacité au calcul mental et au dénombrement instantané des personnes et des objets (ennemis et pierres du château, par exemple).[14] Ceci lui donne une affinité pour des jeux de hasard aux règles horriblement complexes[15][16] et le rend imbattable au bonneteau.[17] Il est aussi passionné par l'espace, au point d'énoncer des vérités prouvées de nos jours sur ce domaine, tel que la terre est ronde où la vitesse de la lumière, qui à l'époque étaient considérées comme ridicules.
D’après Arthur, Perceval ferait aussi preuve « d’une intelligence redoutable » dès qu’il s’agit d’éviter tout danger[18], en pratiquant la technique qu'il appela lui même « la technique du rebrousse-chemin », qui consiste à se retourner pour rentrer au château dès que l'on entend un ordre militaire tel que « à l'assaut », ou « à l'attaque ». (Il fait malgré tout partie avec Karadoc de la petite expédition mise sur pied par Arthur pour attaquer le camp de Lancelot en son absence, il y assomme d'ailleurs un des gardes.[19]) Du moins, tant que le risque est concret ; face à l’inconnu, Perceval peut se montrer totalement inconscient – ce qui fait de lui le principal « testeur » de portes dimensionnelles[20][21][22]. Autre point non négligeable : l'Épée Excalibur, qui ne flamboie que quand elle est tenue par une personne à la destinée exceptionnelle, brille plus vivement entre les mains de Perceval que dans celles d'Arthur lui-même[23].
S'il demande souvent l'aide d'Arthur, cependant, il réussit tout de même quelques rares missions[24].Il a un destin exceptionnel, ce qui est annoncé par la Dame du Lac dès le début de la série et confirmé par Excalibur qui flamboie plus dans ses mains que dans celles d'Arthur (Le Sixième Sens, Excalibur Et Le Destin).

Activités[]

Passant le plus clair de son temps à la taverne avec son meilleur ami Karadoc, Perceval le Gallois a un piteux palmarès en ce qui concerne les faits d’armes et les torts redressés, mais en tant que « Provençal le Gaulois » (nom qu'il donne parfois par erreur) sa réputation de chevalier est excellente[25]. Les quêtes qu’il entreprend avec Karadoc sont le plus souvent teintées de médiocrité[26][27]. Même lorsqu’il tombe par hasard sur un indice capital dans la quête du Graal ou une relique inestimable, sa bêtise les lui fait oublier ou égarer promptement[28][29]. De plus, à cause de ses piètres qualités de conteur, les rapports de missions que Perceval fait à la Table Ronde s’avèrent confus, méandreux, voire incompréhensibles – et faisant systématiquement intervenir des « vieux », sans guère d’intérêt du point de vue de la légende, sous le prétexte que « C'est hyper mystérieux les vieux »[30][31][32].
Perceval est également le personnage recevant le plus d'indices sur le Graal mais ne les exploite jamais. Cette absence totale de réussite malgré tous ces indices est probablement une référence à l'œuvre de Chrétien de Troyes, où Perceval arrive à trouver le château du Roi Pêcheur et du Graal mais ne pourra pas le récupérer car n'ayant pas posé les bonnes questions.
Perceval passe également un temps considérable à s’entraîner avec Karadoc afin de développer une technique de combat «à la pointe». Le résultat est souvent désastreux mais a au moins le mérite de soulager Arthur car « c'est systématiquement débile, mais c'est toujours inattendu ».

Histoire[]

Livre I[]

À compléter

Bandes dessinées[]

Perceval dans les BD

À compléter

Livre II[]

À compléter

Livre III[]

À compléter

Livre IV[]

Le dernier épisode, Le Désordre Et La Nuit, s'achève sur la scène de son baptême. C'est par ailleurs l'un des rares épisodes le mettant en scène qui soit empreint d'une certaine solennité.

Livre V[]

Lui et Karadoc passant de plus en plus de temps à la taverne pour y travailler, ils décident d'y apporter toutes leurs affaires, dont les meubles de leur chambres. Arthur les surprend donc un matin à déplacer des commodes dans le couloir et leur enjoint de tout remettre en place, les meubles appartenant à Kaamelott (Miserere Nobis). À la taverne, le Tavernier tente de leur faire comprendre que bien qu'ils travaillent pour lui pour rembourser leur dette, en prenant une chambre et leurs repas là-bas ils creusent leur dettes au lieu de la rembourser. Au début, les deux coéquipiers ne comprennent pas, puis Perceval propose qu'ils rentrent tous les soir à Kaamelott, mais cela les ferait passer moins de temps à travailler, et c'est au Tavernier de ne pas comprendre (Le Dernier Recours). L'organisation devient de plus en plus complexe pour les deux chevaliers, qui doivent voyager plusieurs fois par semaine entre la taverne et Kaamelott et contenter le Tavernier qui n'est jamais satisfait de leur travail. Selon Perceval, à ce rythme, ils mettront « cent-seize ans, deux mois et vingt-six jours » à rembourser leur dette. Perceval évoque ensuite dans une discussion Lancelot, qui avait créé son Clan autonome et n'avait pas à se soucier des exigences des autres (Les Nouveaux Clans). Ils ont alors l'idée de créer leur Clan à eux, et partent à Kaamelott pour l'annoncer à Arthur. Mais celui-ci est en plein entraînement avec le Maître d'Armes, qui justement cherchait deux personnes pour un combat à plusieurs contre Arthur. Après un combat assez alambiqué durant lequel Perceval et Karadoc utilisent leurs techniques de combat personnelles qu'Arthur et le Maître d'Armes ne comprennent pas, ils leur annoncent finalement leur départ de la Table Ronde et la création de leur Clan. De retour à la taverne, ils tentent d'expliquer au Tavernier la nouvelle situation. Il est d'abord réticent, pensant à la dette colossale que lui doivent les deux chevaliers, et ceux-ci s'efforcent de lui faire comprendre que la taverne va devenir un quartier général et que cela ne sera que bénéfique pour son chiffre d'affaires (La Sorcière). Plus tard, il discutent ensemble et sont très enthousiastes à l'idée de fonder leur Clan, certains de savoir mener un équipe, contrairement à Lancelot qui selon eux n'avait pas le sens des responsabilités. Ils énumèrent ensemble tous les avantages d'être indépendant : ils peuvent choisir leur horaires, choisir eux-mêmes de faire des réunions ou non, choisir leur équipe... Et ils instaurent une règle primordiale pour eux : ils doivent toujours se dire les choses. Plus tard, dans leur chambre à la taverne, ils continuent leur discussion, ce qui agace Mevanwi. Perceval lui répond en la traitant de mocheté, et Karadoc ne la défend pas, en vertu de leur règle de sincérité. Ensuite, ils annoncent au Tavenier qu'ils vont lancer le recrutement de leur équipe. Encore une fois le propriétaire de l'établissement est d'abord réticent, pensant que Perceval et Karadoc vont organiser plein de réunions, mais ceux-ci le rassurent, il ne sera pas interdit de consommer durant les réunions. Plus tard, ils discutent tous deux et Perceval dit qu'il ne veut pas installer leur « carré germinal » à la taverne, car le Tavernier ne sera jamais d'accord (L'Épée Des Rois).
Quelques temps après, Merlin est de passage à la taverne car il vient de démissionner de son poste à Kaamelott. Perceval et Karadoc lui proposent alors de faire partie de leur nouveau Clan (La Démission). Ils organisent ensuite le recrutement de leur équipe : Karadoc tient la première guérite où il demande aux candidats ce qu'ils savent faire, puis Perceval les accueille pour un questionnaire psychologique. Le premier candidat, un mercenaire passe la première étape mais se fait refuser par Perceval car il n'a pas su répondre à ses trois questions. Ils font ensuite une pause où ils font un bilan avec Merlin et le Tavernier, où Perceval explique qu'il y en a qui lui plait bien, car il dit pouvoir faire passer son squelette à l'extérieur de son corps. Mais ils s'accordent à dire que cela ne les mènerait nulle part. Ensuite un autre homme se présente, mais se fait refuser par Karadoc car il s'était trompé dans une recette, et Perceval acquiesce en disant qu'il ne voulait pas prendre ceux ayant un accent. Puis ils accueillent un asiatique qui se présente par le seul mot « assassin », et Karadoc l'envoie à la guérite de Perceval, qui lui demande ce qu'il sait faire. Le candidat répond qu'il sait courir silencieusement, et après hésitation Perceval l'envoie avec ceux choisis. Le soir, Mevanwi se plaint que de leur équipe « de dégénérés », mais Karadoc, Perceval et Merlin semblent satisfaits de la journée et ils se moquent en disant qu'elle n'a qu'à recruter sa propre équipe (Les Recruteurs).
Plus tard, Perceval et Karadoc ont vent de la nouvelle disant qu'Arthur a replanté Excalibur au rocher pour laisser tout le monde tenter de la retirer. Ils sont en désaccord, Karadoc disant qu'on ne peut pas passer à côté de l'opportunité de devenir roi de Logres, tandis que Perceval affirme qu'il n'en ont pas besoin. Ils en discutent ensuite avec Mevanwi, qui est du même avis que son mari. Perceval s'énerve, disant que c'est une question de respect envers Arthur (Les Dauphins). Plus tard, le Tavernier reçoit une missive de Kaamelott, lui demandant de faire une annonce dans son établissement pour faire savoir que des places sont libres à la Table Ronde. Perceval et Karadoc s'énervent, pensant que c'est une tentative du gouvernement pour débaucher leur équipe, et envers le Tavernier qui s'apprêtait à faire l'annonce. Durant la discussion, ils évoquent le nom de leur Clan, sur lequel ils ne sont pas encore fixés mais ils ont comme idée « le Clan des Croustillants ». Plus tard, le Tavernier s'étonne des nombreux clients présents dans son établissements, et remercie les deux chevaliers d'avoir fondé leur quartier général ici. Ils répondent que les voyageurs sont effectivement nombreux mais qu'ils sont là pour tenter de retirer Excalibur. Karadoc relance l'idée qu'ils aillent eux aussi faire leur essai, mais Perceval s'énerve brusquement, disant que personne ne peut y parvenir, et quitte la pièce (Væ Soli !). Plus tard, ils demandent au Tavernier s'il n'a pas une chambre supplémentaire, car ils sont trop nombreux, une des filles de Karadoc étant présente. Mais le Tavernier refuse, car leur statut de chefs de Clan ne leur donne le droit qu'à une seule chambre gratuite. Ils sont donc contraints de dormir tous ensemble, mais la petite Mehgan se plaint de vouloir être à Kaamelott et que Perceval prend tous la place dans le lit. Après une discussion agitée, ils décident de passer une nuit à Kaamelott où il leur reste une chambre. Celle-ci est fermée à clé, et Perceval refuse de crocheter la porte avec autre chose que la clé d'origine, mais on vient leur ouvrir. Une fois dans la chambre, ils affirment bien que c'est une situation exceptionnelle (Les Exilés). Plus tard, Perceval et Karadoc s'entraîne dans la salle d'armes de Kaamelott, ayant obtenu du roi l'autorisation d'utiliser les locaux. Karadoc tient à s'entraîner à l'épée car il veut tenter de retirer Excalibur du rocher. Excédé, Perceval s'enferme dans un tonneau. Arthur, alerté, vient discuter avec le chevalier qui lui explique que son coéquipier l'exaspère, et qu'il s'est enfermé en signe de protestation. Il lui dit qu'il est hors de question qu'il aille tenter de retirer l'épée, et Arthur lui dit que s'il la replante c'est justement pour que tout le monde puisse essayer, mais Perceval ne veut rien savoir et refuse de sortir du tonneau. Plus tard, Perceval a sorti la tête du tonneau mais refuse toujours d'en sortir, malgré qu'Arthur le menace avec une scie (Perceval De Sinope).
Karadoc a finalement promis à Perceval de ne pas tenter de retirer l'épée, mais tente de revenir sur sa promesse, arguant qu'on ne sait jamais. Merlin est d'accord avec Perceval que ça ne peut pas marcher, Arthur étant le seul à pouvoir y arriver, et le Tavernier soutient Karadoc. En colère, Perceval quitte la pièce une nouvelle fois. Finalement, Karadoc se rend au rocher mais ne tente pas de retirer l'épée, appliquant à la place une sorte d'onguent pour éviter que l'épée ne soit retirée par erreur. Reconnaissant, Perceval console Karadoc en lui disant qu'il n'aurait dans tous les cas pas réussi à retiré l'épée, « aussi vrai qu'[il] n'aime pas le boulgour » (La Promesse).
À la taverne, Perceval, Karadoc et leur Clan reçoivent la nouvelle annonçant qu'Arthur a échoué à retirer Excalibur, et que Logres se retrouve sans roi. Perceval s'inquiète de savoir qui est roi désormais, et devant les commentaires de Mevanwi, annonce qu'ils ont envoyé des espions à Kaamelott mais qu'ils ne sont jamais revenus. Mevanwi propose d'espionner pour eux, ils acceptent et Perceval est ravi de pouvoir lui donner des ordres (Le Jurisconsulte). Plus tard, ils discutent et Perceval dit que ça lui fait bizarre d'imaginer Arthur sans Excalibur. Le Tavernier remarque que Karadoc et lui n'ont pas d'objets particuliers pour montrer qu'ils sont chefs, et ils passent en revue les différents possibilités d'objets puis abandonnent, disant qu'ils n'en ont pas besoin, ayant une autorité naturelle (Le Substitut).
On retrouve quelques temps après Perceval et Karadoc, toujours à la taverne, motivant leur équipe qui ne semble pas bien encline à se rendre au camp d'entraînement. Ils leur disent que l'entraînement est capital, et réexpliquent la manœuvre au cas où un voyageur entrerait dans la pièce. À ce moment-là, Arthur et Guenièvre entrent dans l'établissement. Devant le manque de réaction de leur équipe, Perceval et Karadoc confirment qu'ils se rendront au camp d'entraînement. Puis ils entretiennent Arthur et Guenièvre, qu'ils considèrent comme « représentants d’un clan concurrentiel » (à tord puisque leur Clan n'est pas concurrentiel à Kaamelott mais sous son autorité et qu'Arthur n'est plus roi), se demandant la marche à suivre. Après une conversation alambiquée, ils décident de s'entretenir entre eux pour se mettre d'accord, même si c'est juste pour « faire genre », et qu'ils reviennent finalement, annonçant à l'ex-roi et sa femme qu'ils les accueillent pour la nuit. Le soir, ils sont forcés de coucher tous dans la même chambre. Perceval dort dans le lit du bas, refusant de dormir à côté de Mevanwi, obligeant Arthur, Guenièvre et Mevanwi à dormir côte à côte (Domi Nostræ).

Perceval dans Unagi V

Perceval, Karadoc et leur équipe sont au camp d'entraînement, rejoints par Yvain et Gauvain, ainsi qu'Arthur et Guenièvre, qui étaient repartis après avoir passé une nuit à la taverne. Ils annoncent le sujet principal de l'entraînement du jour, le camouflage. Après qu'Yvain ai du faire la différence entre un arbre et Kadoc camouflé en arbre et que Perceval ai conseiller de regarder si l'arbre à l'air de pousser, ils annoncent le début des ateliers. Parmi les ateliers, il y a un homme qui s'entraîne à briser du bois, qu'ils félicitent, puis Merlin et Guenièvre qui préparent des champignons, atelier qu'ils qualifient de « naze », puis Yvain et Gauvain en plein « entraînement cérébral », qu'ils félicitent aussi, et enfin Arthur, qui fait la sieste dans l'herbe, qu'ils ne savent pas s'il fait partie d'un atelier ou non (Unagi V). Bien plus tard, Karadoc est nommé régent du royaume de Logres grâce aux manipulations de Mevanwi, envoyée comme espionne à Kaamelott. En effet, elle a utilisé le Jurisconsulte pour annuler l'échange d'épouses et donc être la reine légitime, étant ainsi chargée de nommer un régent. Perceval et son coéquipier se retrouvent à la tête du royaume et annoncent dans la première réunion qu'il est « fini de glander ». Ils font se présenter chacun des hommes présents autour de la Table Ronde, dont Léodagan qui semble agacé d'avoir laissé sa place de régent (Le Destitué).
Toujours au pouvoir avec Karadoc, Perceval déjeune avec son coéquipier et Léodagan, Ygerne, Mevanwi. La discussion tourne autour d'Arthur qui n'a pas réussi à retirer l'épée et qui refuse d'aider à gouverner, et Perceval ne cesse de rabaisser Mevanwi en la traitant de « truie » quand elle dit qu'Arthur n'est plus légitime. Perceval pose ensuite une question sur la première fois où Arthur à retiré Excalibur, et Ygerne raconte tout sur le contexte avec Pendragon, très violent et impulsif, Merlin qui a trouvé un père adoptif à Arthur pour le protéger. Perceval conclue en disant que ces histoires lui donnent envie de pleurer. (Anton) Durant un autre repas, Perceval déjeune avec Karadoc et Mevawni. Ils se disputent car celle-ci leur reproche de passer trop de temps à table au lieu de travailler, et ni l'un ni l'autre ne la prennent au sérieux, Perceval continuant de rabaisser Mevanwi jusqu'à ce qu'elle quitte la table quand un servant amène une tête de bœuf en guise de dessert. (Le Garçon Qui Criait Au Loup). Quelques temps plus tard, Arthur rentre au château, n'ayant rien trouvé durant sa quête de descendance. Il mange avec Perceval, Guenièvre, Karadoc et Mevanwi. Perceval lui propose de retenter de retirer l'épée, ce qu'Arthur refuse, puis la conversation se tourne sur la couronne que Venec avait volé à Loth, que Léodagan avait récupérée comme en tant que symbole de royauté, et qui a ensuite logiquement été transmise à Karadoc. Perceval commente qu'il la trouve trop « balaise » et qu'elle lui fait « une tête de veau ». Arthur explique alors qu'il ne s'agit pas d'une couronne mais d'une jatte. Plus tard, Arthur est invité à une réunion de la Table Ronde, présidée par Karadoc qui veut le faire parler de sa mission. Devant la réticence de l'ex-roi, Perceval l'encourage à parler. Arthur dit que sa mission a échoué et Karadoc et Perceval se plaignent que ça n'avance pas et que personne ne fait rien. Ils reprochent à Arthur de n'avoir pas trouvé de renseignement pour le Graal alors qu'il a voyagé dans toute la Bretagne, et aux autres de ne pas faire avancer la quête du Graal non plus. Puis Arthur les interrompt et leur expose tout ce qu'il a fait pour le Graal, construire Kaamelott, la Table Ronde, réunir les chevaliers, et dit que même s'il a raté, il n'a pas rien fait. À la fin, Perceval lui dit qu'il ne faut pas prendre tout ce qu'ils disent au sérieux parce qu'ils sont « des cons ». (Le Retour Du Roi)

Livre VI[]

Quinze ans avant le Livre I, Perceval est au Pays de Galles avec sa famille : son père Pellinor, sa mère Acheflour et sa grand-mère maternelle Nonna. Lorsque Merlin est envoyé dans tout le royaume de Logres par Arthur pour recruter les futurs chevaliers de la Table Ronde. Perceval se porte volontaire pour « partir à l'aventure » et prend la route accompagné par Nonna un premier temps. Il rencontre ensuite Karadoc dans un taverne et décident d'attaquer des romains pour accomplir un fait d'armes et être recruté par le futur roi. Mais les personnes qu'ils attaquent s'avèrent être Arthur accompagné de Manilius, Merlin et du Père Blaise. Après s'être aperçu de leur erreur, ils les accompagnent et les aident pour le recrutement des chevaliers de la Table Ronde, en intégrant par conséquent les rangs sans être auditionné.
Lors du mariage d'Arthur avec Guenièvre, on apprend de Pellinor et Acheflour que Perceval a en fait été trouvé bébé au milieu d'un cercle de culture, ce que Perceval ne probablement pas.
Dans le dernier épisode Dies Iræ qui se déroule après le Livre V, Perceval vient rendre visite à Arthur à Tintagel et ils se racontent leur rêves. Lancelot prend ensuite le pouvoir et les chevaliers de la Table Ronde sont pourchassés, on ne sait pas ce que devient Perceval mais le quartier général de son Clan et celui de Karadoc est fouillé de fond en comble par les hommes de Lancelot.

Kaamelott - Premier Volet[]

Le règne de Lancelot du Lac s'étendant désormais depuis presque dix ans, Perceval, Karadoc et Kadoc mènent une résistance de longue haleine, et pas n'importe comment : ils insistent pour opérer de manière souterraine, en creusant des galeries dans le but final d'arriver sous Kaamelott ; Merlin, lui, pense qu'il faudrait cartographier les tunnels, et voir les résistants creuser au hasard le désespère. Leur seule justification pour cette méthode est qu'ils la trouvent « classe ».
Un jour, les filles de Karadoc, Mehgan et Mehben, demandent à leur père et Perceval de sortir des galeries pour rencontrer de nouveaux résistants. L'un d'eux, Petrok, demande en mariage Mehben. Mais, n'ayant pas été vigilants, les trois jeunes gens n'avaient pas remarqué qu'ils étaient suivis par des saxons. Ceux-ci capturent les résistants et les emportent à Kaamelott.
Jeté dans les cachots avec ses compagnons, Perceval est profondément surpris d'y retrouver Arthur Pendragon, enfermé dans une cage et à l'agonie. Leur captivité ne dure pas longtemps : Merlin vient les délivrer, s'introduisant dans les prisons grâce à un tunnel – il précise que cela a été possible grâce à la cartographie des galeries.
Plus tard, le gallois accompagne Arthur, Karadoc et Kolaig pour délivrer Guenièvre, enfermée dans une tour en ruine. L'ancien roi leur demande, à Karadoc et Perceval, de monter la garde ; toutefois, ce n'est pas chose aisée. Ils repartent en compagnie de Guenièvre dans un camp, à l’abri.
Arthur, Perceval, Karadoc, et la nouvellement délivrée Guenièvre se rendent au rocher sacré dans lequel Excalibur est plantée. Ils y rencontrent Lamorak, frère de Perceval, qui exige une partie de « robobrole », un jeu du pays de Galle, pour qu'ils puissent accéder au rocher. Deux équipes sont faites : celle de Lamorak et celle de Perceval ; cette dernière l'emporte.
Bien plus tard, une fois Lancelot renversé, le chevalier de la Table Ronde accompagne Arthur à l'île de Thanet, où ils rencontrent Horsa. Ce dernier négocie une place à la Table Ronde en échange de sa domination par Kaamelott.

Relations[]

Arthur[]

45.png
Moi, j’vous aime vachement quand même ! Alors ces trucs-là, quand ça marche que dans un sens, c’est pas bien bon.
— Perceval à Arthur
Source : Le Tourment II
Perceval entretient de grands rapports d'amitié avec le Roi, une sorte de relation père-fils, étant le seul Chevalier (mis à part ceux de sa famille) invité de temps à autre à sa table. Perceval est l'un des rares personnages à dire ouvertement au roi ses sentiments pour lui, lorsqu'il pensait que le roi ne l'aimait pas. Son affection pour le Roi est si importante qu'il était près à quitter la Table Ronde si Arthur ne lui avait pas corrigé et expliqué que, malgré qu'il l'exaspère au plus au point, il l'aime.[33] Sa fidélité l'empêche d'imaginer quiconque autre qu'Arthur à la tête du pays, c'est pourquoi il refuse catégoriquement d'aller tenter de retirer Excalibur du rocher dans le Livre V. Dans le dernier épisode du Livre VI, quand le Roi est au plus bas, il est le seul qui va le border.
Dans Kaamelott: Premier Volet, sa loyauté sans faille pour Arthur est toujours présente, car lorsque les résistants découvrent le roi inconcsient dans les cachots, Perceval est irrité lorsqu'il est mentionné que tous le monde le croyait mort, rétorquant le contraire.

Karadoc[]

Sa profonde amitié avec Karadoc fait qu'on les voit rarement l'un sans l'autre. Il se comprennent toujours malgré un vocabulaire inapproprié (ils utilisent "péremptoire" pour "perpendiculaire", "sporadique" pour "sphérique"...). Ils se "montent le bourrichon entre eux" et voient des ennemis là où il n'y en a pas.
Cette relation se dégrade légèrement dans le Livre V, où Karadoc et Perceval se querellent de plus en plus. Perceval affirme même à Arthur regretter de s'être mis en équipe avec "un gros faisan". En effet, Karadoc souhaite absolument tenter de retirer Excalibur du rocher, après qu'Arthur l'ait replantée, tandis que Perceval considère cela comme un manque de respect envers Arthur. Finalement, Karadoc cède face à l'insistance de Perceval, et se rend même au Rocher pour appliquer une sorte de colle sur l'Épée, afin d'éviter que quelqu'un ne la retire.
Dans le Livre VI, on assiste à la naissance de leur amitié à la taverne. C'est Perceval qui le premier adresse la parole à Karadoc, qui, affamé, remarque qu'un des saucissons a moins de noisettes que les autres. Perceval lui répond que non, lui expose la moyenne de noisettes par saucisson et explique qu'il est juste tombé sur une tranche avec moins de noisettes. Perceval, qui recherchait un coéquipier pour l'aventure, décide alors avec Karadoc d'attaquer des Romains pour se distinguer au près du futur Roi de Bretagne. Par erreur, ils attaquent Arthur lui-même, mais ratent l'attaque et se joignent au fils Pendragon.
Dans Kaamelott: Premier Volet, le duo est revenu et avec leur clan autonome "les semi-crousillants", ils organisent la résistance en souterrain, car selon eux "c'est classe".

Angharad[]

Angharad et Perceval.jpg
Perceval entretient une idylle avec la servante Angharad, bien qu’il ne connaisse pas lui-même la signification de ce mot (La Botte Secrète II)...

Mevanwi[]

Perceval a toujours manifesté une vive antipathie envers la femme de Karadoc, et ce depuis que ce dernier lui a présenté. Il la trouve moche et ne se gène pas pour le dire, même devant son mari, et n'hésite pas à la traiter de "truie", de "morue", de "cageot" n'hésitant pas à la traiter de nombreux noms plus ou moins flatteurs.

Nonna[]

Nonna est sa grand-mère, et son premier compagnon de voyage. Elle était cependant assez sévère avec lui et était plus préoccupée à préparer à manger pour son petit-fils plutôt que participer aux rêves d'aventures de ce dernier. Elle finira d'ailleurs par le quitter à la taverne après une embrouille entre les deux sur les règles du Cul De Chouette.

Arbre généalogique[]






 
Nonna
 
?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Acheflour
 
Pellinor
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Angharad
 
Perceval
 
Lamorak
 


Note : Il est possible que l'arbre généalogique ci-dessus ne s'affiche pas correctement avec un appareil mobile. Pour le visualiser correctement, vous pouvez afficher la page en mode ordinateur ou la consulter directement depuis un ordinateur.
Plus d'infos sur cet arbre


Anecdotes[]

  • Un oncle de Perceval est mort car il s'est tiré une flèche sur lui sans faire exprès avec un arc.[34]
  • Perceval s'est souvent emmêlé les pinceaux sur son propre surnom, croyant à tort s'appeler "le Chevalier de Provence".
  • Dans la légende arthurienne, c'est lui qui trouvera le Graal. Dans d'autres versions, il trouve l'emplacement du Graal, mais il échoue au test (qui sera réussi par Galaad). Cela peut expliquer les échecs à répétition du personnage de Perceval dans la série.

Apparitions[]

Références[]

  1. Livre I, épisode 4 : Le Chevalier Mystère
  2. Livre III, épisode 9 : Le Sanglier De Cornouailles
  3. Livre II, épisode 98 : La Frange Romaine
  4. 4,0 4,1 et 4,2 Livre VI, épisode 3 : Præceptores
  5. Kaamelott - Premier Volet
  6. Livre II, épisode 30 : La Garde Royale
  7. 7,0 et 7,1 Livre III, épisode 81 : Le Vulgarisateur
  8. Livre II, épisode 94 : Le Tourment II
  9. Livre II, épisode 97 : La Conscience D'Arthur
  10. Épisode pilote n°7 : La Carte
  11. Livre I, épisode 94 : L'Éclaireur
  12. Livre I, épisode 35 : Ambidextrie
  13. Livre III, épisode 12 : La Poétique (1ère partie)
  14. Livre II, épisode 18 : Sept Cent Quarante-Quatre
  15. Livre II, épisode 72 : Perceval Et Le Contre-Sirop
  16. Livre III, épisode 50 : Perceval Chante Sloubi
  17. Livre III, épisode 67 : La Baraka
  18. Livre II, épisode 50 : Always
  19. Livre IV, épisode 98 : Le Sauvetage
  20. Livre II, épisode 68 : Stargate
  21. Livre III, épisode 28 : L'Arche De Transport
  22. Livre III, épisode 43 : Stargate II
  23. Livre II, épisode 52 : Excalibur Et Le Destin
  24. Livre III, épisode 97 : Le Trophée
  25. Livre I, épisode 4 : Le Chevalier Mystère
  26. Livre I, épisode 96 : La Quête Des Deux Renards
  27. Livre I, épisode 54 : Le Serpent Géant
  28. Livre II, épisode 97 : La Conscience D'Arthur
  29. Livre III, épisode 39 : Les Clous De La Sainte Croix
  30. Livre I, épisode 51 : Enluminures
  31. Livre III, épisode 12 : La Poétique (1ère partie)
  32. Livre III, épisode 13 : La Poétique (2ème partie)
  33. Livre II, épisode 94 : Le Tourment II
  34. Livre III, épisode 51 : Le Jour d'Alexandre

Navigation[]

Advertisement