Wiki Kaamelott Officiel
Advertisement
45.png
Non, j'vois du pays. Et puis oh ! Ça palpe, hein ? Tiens, pas plus tard que ce matin, j’ai ferré une de ces gourdasses, roh la championne; je l’ai emplâtrée de 50 pièces d’or !
— Expliquant à Arthur les avantages de son métier

Prisca est une ancienne amie d'Arthur du temps où il était soldat à Rome. Devenue par la suite pythie, elle se lance dans l'arnaque et fait semblant de pouvoir lire l'avenir pour gagner sa vie.

Occupation[]

On ignore la profession de Prisca du temps où elle était à Rome, mais elle s'est reconvertie dans l'arnaque depuis 3 ou 4 ans dans le Livre III : elle se dit voyante alors qu’elle a consciente de n’avoir aucun don. Le métier ne semble pas l'attirer particulièrement, mais au moins « elle voit du pays ». Toutefois, il lui arrive d’avoir des visions réelles, dont elle ne se souvient pas ensuite : dans Le Mauvais Augure, elle avertit Arthur de ne pas « toucher à la femme du chevalier », alors que l'attirance entre le roi et Mevanwi était naissante. ON peut facilement interpréter ce message comme venant des dieux, ce qui n'est pas tout à fait le cas de sa seconde vision. En effet, dans le Livre V, manipulée par Méléagant, elle déclare à Arthur qu’il est infécond, annonce qui contribue à le pousser au suicide. On peut remarquer qu'en fonction de l’origine de ses visions, ses yeux s’illuminent d’une façon différente : en orangé quand la vision vient des dieux, en vert quand elle est manipulée par Méléagant.

Description[]

Physique[]

Personnalité[]

C'est une femme forte qui sait se défendre.

Évolution[]

Livre III[]

Elle apparaît pour la première fois lorsque Guenièvre la consulte pour savoir si Arthur a des enfants cachés. Elle lui fait croire qu'il y a une trucs qui ne marche pas, et la fait payer quand même sans rien lui dire pour les enfants d'Arthur, lui lâchant juste un conseil pour des combats de chien. Plus tard dans la journée, c'est Arthur qui la consulte, et lui est beaucoup moins dupe que sa femme. Il lui réclame son argent, elle refuse et il la menace d'un poignard. Prisca sort un couteau à son tour et c'est alors qu'Arthur la reconnaît.

Livre V[]

Durant son périple pour retrouver ses enfants, Arthur arrive dans un village où des saltimbanques présentent un spectacle. Perdant patience face à l'énigmatique Méléagant qui semble poursuivre un autre but que simplement le ramener à Kaamelott, Arthur s'emporte et déclare qu'il va raser le théâtre, pensant que tous sont complices du tour que lui joue le guide. Prisca apparaît alors et dévisage Arthur, incompréhensive. Plus tard, elle fait partie des personnes présentant le spectacle, où elle y est la narratrice de la fable "Le garçon qui criait au loup". Poussé par Méléagant, Arthur ira la voir en quête de réponse mais Méléagant interfère, et fait dire à la pythie que l'ancien roi est infécond.

Relations[]

Arthur[]

Elle a rencontré Arthur, qu'elle appelle Arturus, du temps où il était à Rome, bien que cette rencontre n'ai pas été évoquée dans le Livre V. Elle le tutoie toujours comme le font les Romains, et ne savait pas avant qu'il le lui dise qu'il était roi de Bretagne. La première chose qu'elle remarque en le reconnaissant dans le Livre III est qu'il a grossi.

Apparitions[]

  • Livre III : La Pythie (33), Le Mauvais Augure (87)
  • Livre V : Les Itinérants (46), Le Garçon Qui Criait Au Loup (47), Le Théâtre Fantôme (48)

Références[]

  1. Livre III, Épisode 87 : La Pythie

Navigation[]

Advertisement