Wiki Kaamelott Officiel
Advertisement
45.png
Je vous ai dit que je prêtais du pognon a des taux vraiment pas dégueulasse ?
— Venec, tentant d'aider Arthur dans ses problèmes financiers


Venec est un marchand aux activités très variées.

Description[]

Physique[]

À compléter

Personnalité[]

Il escroque souvent ses clients. Son habilité et sa verve l'amènent même à commercer avec la haute société, voire le roi Arthur lui-même. Venec vient quotidiennement à Kaamelott, pour squatter une chambre ou un cagibi, mais aide Arthur sur plusieurs points de façon non-officielle : il le fournit notamment en esclaves et en objets de torture.
Sa morale semble basse (surtout confrontée à celle d'Arthur, plus moderne), mais est en réalité plutôt en accord avec les mœurs de son temps, et généralement comprise par les autres personnages de la série. Il n'hésite cependant pas à aller contre la loi pour son enrichissement personnel, comme lorsqu'il organise des combats de chiens, ce qu'il n'a pas honte de revendiquer. Il ne semble d'ailleurs pas facilement être embarrassé.

Histoire[]

Livre I[]

Il apparaît pour la première fois dans Arthur Et La Question afin de fournir Kaamelott en objets de torture, présentant sa gamme de produits divers à Arthur, Léodagan et Bohort. On le retrouve ensuite dans Le Banquet Des Chefs, banquet pour lequel il fournit la nourriture en très grandes quantités. Dans Raison D'Argent, on apprend qu'il est également faussaire, fabricant sa propre monnaie de Logres, ainsi que celle de Carmélide, ce qui lui vaut finalement une correction de la part de Léodagan. Ce dernier l'avait pourtant invité dans l'optique de renflouer les caisses du royaume.
De nouveau invité à Kaamelott dans Gladiator, Venec organise le combat avec un gladiateur romain que Guenièvre a provoqué au nom de son mari, argumentant pour faire construire des arènes en Bretagne. Il en profite évidemment pour s'en mettre plein les poches au niveau de la billetterie. Il propose aussi à Arthur de tricher pour le combat en lui-même, en empoisonnant son adversaire.

Bandes dessinées[]

Bandes dessinées

À compléter

Livre II[]

Dans Les Tuteurs, il accepte de former Yvain et Gauvain à bord de son bateau, dans le but d'en faire des hommes débrouillards. Malheureusement, après leur première sortie, il refuse de les reprendre, car il passe pour un con dans le port, les deux chevaliers étant malades en mer.
Il revient à Kaamelott dans L'Absolution pour vendre des objets de torture à Arthur, notamment une vierge de fer pour punir les femmes qui trompent leur mari. Arthur n'est cependant toujours pas friand de torture et indique que les femmes de Logres ne sont pas punies pour ça, ce que Venec juge être « n'importe quoi ». Ils sont interrompus par le Répurgateur venu amener l'idée de la confession pour ses crimes. Plus tard, Arthur, remué par la question, retrouve Venec et lui demande s'il a déjà tué. Le marchand assure que non, mais qu'il a vendu des armes qui ont servi à ça.
Il reprend son activité de construction dans Plus Près De Toi, entreprenant pour la première fois la construction d'une cathédrale pour Kaamelott. Son activité de vendeur d'esclaves est selon lui "complémentaire avec les cathédrales", lui permettant de renforcer facilement ses équipes.
Lorsque Excalibur est volée dans Le Larcin, le roi et le Père Blaise lui demandent s'il n'a pas une idée de qui a pu commettre le vol, et on apprend que les responsables sont ses employés, et qu'il organise ses voleurs en différentes guildes qui lui rendent des comptes. Il fait donc en sorte de récupérer l'Épée, mais pas sans rémunération.
À compléter

Livre III[]

À compléter

Livre IV[]

À compléter
C'est lui qui organise le rendez-vous avec Lancelot lorsque que celui-ci quitte les chevaliers de la Table Ronde.

Livre V[]

À compléter
Venec était réticent à l'idée qu'Arthur replante Excalibur dans le rocher, car il avait peur du prochain roi, mais quand ce dernier revient la récupérer, il est encore réticent à l'idée qu'il la récupère, dû à son activité de brigand puisque l'épée attirait du monde et faisait donc prospérer ses affaires.

Livre VI[]

Quinze ans avant le Livre I, Venec se dispute avec Verinus car il est venu installer son nouveau stand de citrons juste à côté de celui du marchant romain, qui tient le sien depuis dix ans. Verinus menace d'appeler la milice urbaine, ce qui n'impressionne pas Venec, et les deux hommes finissent par se battre en renversant tous les citrons. Quelque temps après, la milice empoigne Verinus et on comprend que c'est Venec qui les a appelés, car il a des connexions.
Dans le dernier épisode Dies Iræ qui se passe après le Livre V Venec vient sauver Arthur, mourant, des hommes de Lancelot. Après avoir caché les plaies du suicide d'Arthur, il l'embarque sur un bateau, au large d'une plage, d'où Arthur pourra rejoindre Rome pour s'y cacher.

Relations[]

Arthur[]

Anecdotes[]

Avis de recherche de Venec sur kaamelott.com

  • Entre 2016/2017 et jusqu'au 22 janvier 2020, le site officiel kaamelott.com affichait une image d'inscriptions en alphabet anglo-saxon gravées dans la roche. Traduites, les runes donnent ceci : « Cent solidii ou sceatta d'or en récompense pour Venec, marchand d'esclave et coupable de contrebande. Non valable s'il est mort. Ordre important. »
    • Selon Dikhil, on leur donnerait 140 solidii pour la capture de Venec vivant.[1]

Apparitions[]

Références[]

Navigation[]

Advertisement